Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer Enseignements

Fermer Feuilles de prière 2022-2023

Fermer Vidéos

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 346317 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Feuilles de prière 2022-2023 - FP 2022-23, 11+12

Feuilles de prière n° 11 + 12      Du lundi 21 novembre au samedi 3 décembre 2022             Rédacteur : Pierre-Emmanuel Panis

                                        UNION DE PRIERE

    Maison de Boissier, 19 r. de la Calade, 07800 CHARMES SUR RHONE

             Tél.+33 475 608 5.51, Courriel : uniondepriere@gmail.com

IBAN : France : FR81 2004 1010 0706 6496 8P03 828 BIC : PPSTFRPPLYO ; Suisse : CH16 09000 0000 1476 1280 9

Week-end suisse à Saint-Loup : du samedi 29 avril 2023 à 9 h. au dimanche 30 à 17 h.

Retraite de Charmes 2023 : du mardi 15 août à 16 h. au dimanche 20 à midi

(la préretraite commencera vendredi 11 août à 9 h., possibilité d’arriver la veille)
 

Lundi 21 novembre (livret de prière p. 69)                                1er sujet de prière Actes 11.1-18 | Ps 133

Dans tout ce récit c’est l’Esprit qui parle, qui conduit, qui bouscule Pierre, qui se révèle sur Corneille et les siens, et même : qui se montre le maître de la Loi, de la Torah (3). Il n’est pas confortable de se mettre à l’écoute de l’Esprit qui nous conduit là où nous ne voulons pas aller ! Dans l’Apocalypse, l’Esprit appelle à rester fidèle à l’Evangile jusqu’au martyre, à Pierre de transgresser la lettre des Lois… pas simple !

Seigneur, ouvre nos cœurs et nos esprits à Ton Esprit, pour comprendre quelle est Ta volonté, et donne-nous l’humilité de nos pères dans la foi pour nous y ranger et la vivre.

Mardi 22                                              2ème sujet de prière             Actes 11.19-30 | Ps 134

L’Esprit est toujours à la manœuvre. Après Corneille, ce sont les grecs d’Antioche qui entendent l’Evangile. Là encore, c’est l’Esprit qui valide, par l’intermédiaire de Barnabas, l’accueil des païens dans la famille des enfants de Dieu. L’entre-soi n’a pas sa place aux yeux de l’Esprit. L’Esprit nous demande d’oser témoigner de Dieu et du Seigneur Jésus à toutes celles et ceux qui ne le connaissent pas, quitte à sortir de nos zones de confort. Quelle place donnons-nous aux autres, à ceux qui nous sont étrangers voire étranges, dans nos vies de chrétiens et d’Eglises ?

Seigneur, donne-nous l’audace de Barnabas d’aller parler de Toi à ceux qui ne Te connaissent pas, aussi différents de nous soient-ils, car c’est Toi qui construis l’Eglise.

Mercredi 23                                        3ème sujet de prière               Actes 12.1-17 | Ps 135

Dieu veut que tous les humains soient sauvés en Jésus (1Tim 2.4), et pour y parvenir, il se joue des obs­tacles ; il agit, il délivre, il fait des miracles. Cela vaut encore pour vous et moi aujourd’hui. Mais pourquoi Dieu a-t-il délivré de la mort Pierre et pas Jacques ? Quoi qu’il arrive, nous devons prier sans cesse (5) notre Dieu, confiant que rien ne peut arrêter son projet pour nous.

Seigneur, quels que soient les événements, et même si nos bien-aimés nous sont enlevés, donne-nous tou­jours la confiance en Ta volonté de sauver chacune chacun d’entre nous.

Jeudi 24                                                4ème sujet de prière          Actes 12.18-25 | Ps 136

Les tyrans passent, mais l’œuvre de salut de Jésus continue sa route. Les chrétiens et les Églises aujour­d’hui sont à nouveau menacées par de nombreux tyrans, hommes ou idées qui cherchent à imposer à tous leurs choix, à interdire de revendiquer d’autres choix, d’autres valeurs éthiques qu’eux. Il y aura encore des tempêtes et des persécutions pour les Églises, mais nous en sommes sûrs, Dieu a le dernier mot et ce mot c’est le mot « salut » !

Seigneur, à travers les menaces qui pèsent encore aujourd’hui sur ton Église et sa foi, accorde-nous le dis­cernement et la force de Te rester toujours fidèle.

Vendredi 25                                        La croix et la résurrection           Jude 1-16 | Ps 137

Une vieille dame me disait à propos de ceux qui ne respectent pas la Parole de Dieu : « ils seront jugés ! » Oui, si Dieu est miséricordieux et pardon, il est aussi juge, car il aime la justice et la vérité. La foi en Dieu est toujours un combat avec l’aide de Dieu pour la justice et la vérité, et dans l’Église, comme le rappelle Jude, un combat contre ce qui nous égare loin de Dieu et contre ceux qui changent la grâce en dissolu­tion (4), qui changent le mal en bien. Nous sommes aujourd’hui dans ce combat face aux idéologies éthiques de la procréation médicalement assistée " pour toutes ", de la gestation pour autrui, de l’euthanasie et du genre qui trouvent un écho jusqu’au cœur de nos Eglises.

Seigneur Jésus, Tu as promis de nous envoyer l’Esprit de vérité, qui nous conduira dans toute la vérité ; viens Seigneur, nous avons besoin de Ta justice et de Ta vérité pour vivre et être Ton Église.

 

 

Samedi 26          V veille du 1er Avent                    L’Église et les sacrements Jude 17-25 | Ps 138

Ceux qui divisent n’ont pas l’Esprit ! (19). Le jugement est tranché et sévère. Il n’y a pas de place pour le compromis avec ces personnes. Le seul chemin pour Jude est de reprendre, arracher du feu ces personnes ou bien de se couper d’elles, et de rester accroché à la foi transmise par les apôtres (20,3). Et pour cela, de prier par le Saint-Esprit : par le Saint-Esprit, tel que je le comprends, c’est un appel à une écoute véritable et sincère de l’Esprit et à me laisser transformer par ce que l’Esprit me dit en Jésus et dans la Bible.

Seigneur, Ta parole est la vérité, sanctifie-nous par Ta vérité ! Amen

Lundi 28 (livret de prière p. 75)                                 1er sujet de prière         Esaïe 1.1-20 | Ps 139

Dieu rappelle à Israël et à chacune/chacun de nous le sens de sa relation à Lui : il n’y a pas de place pour le mal et le péché dans l’Alliance avec Dieu, le salaire du péché c’est la mort ; ce n’est pas Dieu qui nous donne la mort, mais nous qui entrons dans des chemins de mort (2-9). Notre louange, notre prière, nos cultes ne sont amour de Dieu que si nous recherchons et pratiquons Sa justice (10-15).

Mais notre Dieu est toujours aussi un Dieu de grâce, et chacun peut toujours être assuré de Son pardon s’il reconnaît ses fautes et reviens à Lui (16-20).

Seigneur, que Ta volonté soit faite… pardonne-nous nos offenses comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

Mardi 29                                   2ème sujet de prière                          Esaïe 1.21-31 | Ps 140

Sion sera sauvée (27) ! Dieu ne se résout pas à la victoire du mal. Sa volonté est toujours de restaurer l’être humain dans sa relation à Lui, et il le fera, il fera en sorte que notre cœur soit purifié de toutes ses impure­tés (25), il ne laissera pas l’humanité qu’il a créée et qu’il aime, se détruire dans le mal ; il trouvera le che­min pour nous ramener à Lui, et l’amour du Seigneur Jésus en sera le creuset.

Seigneur, Tu nous encourages à ne jamais baisser les bras, car nous savons que Tu as, en Jésus ressusci­té, déjà acquis la victoire finale sur le mal ; que Jésus ramènera à Toi toutes les brebis égarées… Remplis nous de Ton espérance, pour que nous débordions d’espérance.

Mercredi 30                                    3ème sujet de prière                        Esaïe 2.1-5 | Ps 141

Voici la confirmation de la promesse du Seigneur de sauver l’humanité entière… un jour vient (2), où toutes les nations de la terre reconnaîtrons en Dieu leur Dieu et dans ses enseignements leur sagesse (3)… et tous les peuples vivront enfin en paix les uns avec les autres (4)…

Nous voici face au mystère du « maranatha »… pourquoi Seigneur tardes-tu tant ? Pourquoi depuis 2700 ans (Esaïe) le mal règne-t-il toujours ? Pourquoi semble-t-il aujourd’hui gagner partout où l’on porte le re­gard ? Pourquoi tout ce gâchis de souffrance, de désastres, de morts ?

Seigneur, Ta venue est aussi certaine que celle de l’aurore, alors encore et toujours, avec la certitude de l’espérance, nous Te disons : maranatha, que vienne Ton règne, ne tarde plus, nous T’attendons, viens donner Ta vie, Ta justice et Ta paix à tous les êtres humains de notre terre.

Jeudi 1er décembre                          4ème sujet de prière                    Esaïe 2.6-22 | Ps 142

Si le monde va mal, c’est parce que l’Homme se fait Dieu, ne croit qu’en lui-même, dans ses possessions (7), ses intérêts (15-16), ses propres idées, ses idoles (8,18,20). La misère du monde c’est l’orgueil des hommes. Le jugement de Dieu est posé et un jour (12,20) son jugement éclatera aux yeux de tous… Noël n’a-t-il pas inauguré ce jour, toujours en travail dans le monde ?

Oh Seigneur, Tu es le juste juge. Juge-moi, ouvre mes yeux sur la part d’orgueil qui m’habite toujours et que je T’oppose et oppose à mes frères, et qui fait tant de mal à notre humanité. Aide-moi à renoncer à mon orgueil, aide-moi à devenir Ton humble serviteur et l’humble serviteur de mes frères.

Vendredi 2                                   La croix et la résurrection              Esaïe 3.1-4.1 | Ps 143

Les malheurs du monde : la folie (4-7), l’injustice (14-15), la prétention (16-24), la guerre (25-26) et le désespoir (4v1)… ne sont ni la volonté de Dieu, ni sa punition, mais la responsabilité des hommes : « mal­heur au méchant, il récoltera le produit de ses mains » (11). Ce que l’Esprit dit à Esaïe se retrouve dans cette parole de vérité de Jacques : si tu es frappé par le malheur, ne dit pas que c’est Dieu qui te frappe, car Dieu ne peut pas être tenté par le mal et il ne tente lui-même personne (J c 1.13).

Seigneur, que jamais nous ne T’accusions des malheurs que nous vivons ! Que jamais nous ne doutions de Ta volonté de nous protéger, nous sauver, nous faire vivre ! Que ce Noël qui vient soit Ton jour du juge­ment, où les hommes en Jésus renoncent à leur folie et reviennent à Toi !

Samedi 3             V veille du 2ème Avent                 L’Église et les sacrements Esaïe 4.2-5.7 | Ps 144

La promesse du jour du salut se précise : le germe du Seigneur, le fruit du pays (2)… c’est le sauveur pro­mis (Jérémie, Zacharie, Ps 132), c’est Jésus, fils de l’amour du Père éternel et fils d’Israël ! Les restes de Sion seront appelés les saints (3)… l’Israël nouveau et l’Église sont déjà là en prémices… En lui, Jésus, Dieu nous donne tout le meilleurs (1-2), en lui, Il nous a tout donné (4)… mais attention, l’Église peut aussi produire de mauvais raisins (4), chacun a besoin de se convertir chaque jour à l’amour du Seigneur…

Ô Seigneur, aujourd’hui je veux être à Toi, je veux Te donner ma vie, Te donner mon cœur. Je m’aban­donne à Jésus en qui Tu m’as tout donné, en qui Tu me sauves. Réveille-moi, réveille mon Église, réveille Israël Ton aîné ; qu’ensemble, par Ton Esprit, nous devenions la joie de Ta vigne.


Date de création : 30/11/2022 @ 11:01
Dernière modification : 30/11/2022 @ 11:01
Catégorie : Feuilles de prière 2022-2023
Page lue 217 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^