Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer Enseignements

Fermer Feuilles de prière 2023-2024

Fermer Vidéos

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 423383 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Bienvenue sur union de prière Charmes sur Rhône

Bienvenue sur le site de l'Union de prière. Vous pourrez y trouver deux fois par mois, la "feuille de prière" qui est diffusée aux Membres, aux Postulants et aux Amis. Si vous souhaitiez la recevoir directement par mail, merci d'adresser une demande au pasteur Pascal Veillon: mveillon@worldcom.ch Nous avons aussi mis en ligne un certain nombre de documents: - Des textes de notre fondateur, le pasteur Louis Dallière (1897-1976) - Des textes publiés lors des Retraites spirituelles du mois d'août Notre association dispose aussi d'un bâtiment ouvert aux petits groupes qui souhaiteraient s'y réunir pour la prière ou la formation spirituelle. Merci de nous contacter à cette adresse: uniondepriere@gmail.com Nos prochaines rencontres et retraites de priè:

En France : Maison de Boissier, 19 rue de la Calade - 07800 Charmes-sur-Rhône 2024: Du mardi 6 à 16h au dimanche 20 août à midi. Communiqué Un message de l'Union de prière à la communauté juive de France, de Belgique et de Suisse et une interpellation à tous nos membres et amis "On entend des cris à Rama, des lamentations , des larmes amères. Rachel pleure ses enfants, elle refuse d'être consolée sur ses enfants, car ils ne sont plus... (Jérémie 31,15 cité en Matthieu 2,17) Mesdames, Messieurs, membres des communautés juives de France, de Belgique et de Suisse, Samedi 7 octobre dernier, jour du shabbat et aussi clôture de la fête de Souccot avec les réjouissances de Simhat Torah, des hordes terroristes provenant de la bande de Gaza et se réclamant du mouvement islamiste Hamas, ont fondu sur leurs voisins israéliens endormis et ont semé la mort et la désolation partout où ils ont pu accéder. Se livrant à des actes de cruauté qu'aucune cause politique ne saurait légitimer, ils ont reproduit une barbarie qui en tout point rappelle celle des pogroms du 19e siècle et celle des nazis au 20e. Face à ce flot de violence nos pays sont restés sidérés et une fois la terreur rendue évidente par le biais des images et des témoignages, les réactions ont cherché à partager le désarroi qui frappait tous les Juifs d'Israël et du monde. Mais trop vite, des voix ont voulu relativiser ou minimiser en la "contextualisant" cette agression des terroristes du Hamas. Nous comprenons ce que cela a de choquant alors que la plaie est encore si vive et la menace si présente. Pour nous chrétiens qui, depuis des décennies avons été invités à renoncer à l'enseignement du mépris et à cultiver un dialogue et une amitié avec les Juifs, il était important de vous manifester plus que de la solidarité mais un véritable soutien. Notre communauté de prière ayant été fondée par le pasteur Louis Dallière, un Juste des Nations, a toujours été imprégnée de cette attention particulière que nous devons au peuple de l'élection. Centré sur la prière, notre mouvement a aussi été attentif aux ressorts cachés qui dans l'âme de tout être humain peuvent aboutir au triomphe du mauvais penchant sur le bon. Comme le rappellent les Psaumes 1 et 2, si l'on ne se plonge pas en D.ieu, en méditant sa parole révélée, on risque de participer aux conspirations criminelles contre lui et contre son Messie. Nous avons aussi appris de la tradition juive que l'esprit d'Amalek cherche toujours à renaître de ses cendres et à détruire celles et ceux qui se réclament du Nom. Mais en 1948, quand David Ben Gourion a proclamé la naissance de l'Etat juif après dix-neuf siècles de disparition, un souffle d'espérance a traversé le coeur de tous les Juifs et de nombreux non-juifs. Certes, les mani�res de comprendre et de soutenir la renaissance de l�Etat d�Isra�l sont aussi vari�es chez les chr�tiens que parmi les Juifs, mais comme l�indique le titre de l�hymne isra�lien � Ha Tikva �, c�est l�esp�rance qui en a �t� l�horizon s�culaire : l�an prochain � J�rusalem. Edmond Fleg d�crivait la vocation juive par une expression similaire : � Nous de l�esp�rance �. L�esp�rance est toujours un OUI � la vie, un OUI � l�avenir partag� et donc � la fraternit�. Malgr� les reproches que certains feront au sionisme ou � l�Etat d�Isra�l, nous sommes nombreux dans notre communaut� de pri�re � avoir pu v�rifier in situ, que les Juifs d�Isra�l ont souvent cherch� � �tendre cette esp�rance aux autres habitants de cette Terre. Notre communaut� a �t� �troitement li�e � Andr� Chouraqui qui, dans sa jeunesse, avait d�couvert le protestantisme fran�ais, et � travers lui et � travers son engagement pour le dialogue, nous savions qu�il y avait en Isra�l un pari d�esp�rance. Mais sans id�aliser les Isra�liens qui ont aussi parfois adopt� des attitudes de m�fiance et de duret�, nous constatons que le refus initial des pays arabes en 1947, prolong� en 1973 par le triple NON de Khartoum, a instill� dans les esprits et dans les c�urs de nombreux Palestiniens une attitude de fermeture qui s�est cristallis�e au fil du temps, nourrie d�une propagande antis�mite. L� o� Isra�l chantait HA TIKVA, la propagande arabe puis islamiste criait NAKBA. L��tre humain devient souvent � l�image de ce qui nourrit son �me. Par-dessus tout, veille soigneusement sur ton c�ur, car il est � la source de tout ce qui fait ta vie. Garde-toi de prononcer des propos tordus : rejette les discours pervers. Regarde bien en face de toi, et que ton regard se porte droit devant toi. Observe bien le chemin sur lequel tu t�engages, et emprunte des routes s�res. Ne t�en �carte ni � droite ni � gauche, d�tourne ton pied du mal. Proverbes 4:23-27 Bible du Semeur Ce que les terroristes du Hamas ont commis n�est que le r�sultat de cette haine dont ils ont �t� abreuv�s et qu�ils ont cultiv�e et enseign�e, y compris aux enfants. Mais la situation actuelle sonne aussi comme un avertissement pour nous (les non-juifs) qui pourrions nous croire loin de ce conflit ou prot�g�s du venin de la haine. Tous les conflits et la guerre actuelle aussi, ont pour cons�quence de cr�er au plus profond de nous-m�mes un champ de bataille (dans la pens�e, les �motions). Il nous faut donc veiller sur notre c�ur comme le rappelle l�auteur des Proverbes. A la mesure de l�horreur qui nous a tous saisis et � la mesure du d�sir de justice pour toutes les victimes (qu�elles soient isra�liennes ou palestiniennes et aussi simplement humaines car appartenant aux nations), il nous faudra tous nous montrer dignes de l�esp�rance qui est au c�ur de nos spiritualit�s respectives. C�est aussi � un examen de conscience que nous sommes invit�s. La premi�re parasha qui �tonnamment accompagne le d�but de la guerre actuelle est celle de Bereshit (Gen�se 1.1 � 6.8). Elle s�ouvre avec un monde tr�s bon et se termine par une humanit� gangr�n�e par le mal. Avec No� saurons-nous �tre compt�s au nombre des justes ? Ou serons-nous emport�s par le d�luge (�tonnant que le Hamas ait repris ce terme pour nommer son op�ration !) qui n�est que la cons�quence de notre incapacit� � surmonter le mal. Le Hamas a montr� le visage d'humains devenus barbares (le 20e si�cle avait annonc� la couleur), mais il ne faudrait pas qu�en Isra�l et dans nos nations des dirigeants, des chefs militaires mais aussi de simples citoyens basculent � leur tour dans cette inhumanit� au nom d'une l�gitime riposte ou de la d�fense d�une cause. Vous �tes ce peuple de l�esp�rance, et devez le rester pour que nous aussi, les Goyims apprenions � le devenir. Face � un islamisme qui cherche son � paradis � dans le chaos et la mort, oubliant qu�Abraham avait pri� pour le salut des impies, nous devons tous grandir dans cette r�sistance int�rieure au mal et choisir ensemble la vie (Deut�ronome 30.19). Comment concilier cela avec l�impitoyable n�cessit� de la guerre ? En m�ditant la parole des proph�tes Mich�e et Isa�e : לֹא-יִשְׂאוּ גּוֹי אֶל-גּוֹי חֶרֶב, וְלֹא-יִלְמְדוּן עוֹד מִלְחָמָה Un peuple ne tirera plus l'�p�e contre un autre peuple, et l'on n'apprendra plus l'art de la guerre. Vaincre le Hamas, comme vaincre hier le nazisme, c�est rendre possible ce jour de l�oubli des �p�es pour les remplacer par la houe ou la fourche du kibboutz. Pourquoi a-t-il fallu que ces communaut�s agricoles paient un si lourd tribu au d�but de l�offensive du Hamas, sinon comme un message diabolique des assaillants inspir� du logo de leur mouvement : le dernier mot sera toujours celui des armes. Mais pour Isra�l et avec vous pour de nombreux chr�tiens, le dernier mot que nous voulons poser est � Shalom � ! Cette paix que D.ieu �tablit dans les cieux et sur tout Isra�l. Pour l�Union de pri�re : Pasteurs Jean-Pierre BESSE, David BOUILLON, Jean-Marie BOUILLON, Michel BOURGEOIS, Matthias HELMLINGER, Guy CHAUTEMS, Serge JACQUEMUS, Christian JULLIEN, Serge MARTORANA, Pierre-Emmanuel PANIS, Eliane STENGEL-BLAIND, Christian de TONNAC, Pascal VEILLON Mesdames et messieurs Jean-Louis ARSAC, Emmanuel GYAN, Philippe TARTIERE, Anne-Rachel TISSEYRE, Etienne VANHOUTTE

^ Haut ^