Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer Enseignements

Fermer Feuilles de prière 2022-2023

Fermer Vidéos

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 329476 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Feuilles de prière 2022-2023 - FP 2022-23, 09+10

Feuilles de prière n° 9 + 10 Du lundi 7 au samedi 19 novembre 2022

Rédacteur : Serge Jacquemus

                                         UNION DE PRIÈRE

Maison de Boissier, 19 r. de la Calade, 07800 CHARMES SUR RHÔNE

             Tél.+33 475 608 5.51, Courriel : uniondepriere@gmail.com

IBAN : France : FR81 2004 1010 0706 6496 8P03 828 BIC : PPSTFRPPLYO ;

Suisse : CH16 09000 0000 1476 1280 9

Nous avons repris, samedi dernier, la lecture du livre des Actes des Apôtres. Les commentaires de ces deux semaines sont inspirés des homélies de Jean Chrysostome (344-407).

Lundi 7 novembre (livret de prière p.57)              1er sujet : le Réveil des Églises Actes 6.8-15 | Ps 121

Parmi les sept diacres ordonnés par la prière et l’imposition des mains des apôtres (v. 6), Etienne Stéphanos (= couronne), se distingue comme plein de foi et d’Esprit Saint (v. 5), de grâce et de puissance, opérant de grands prodiges et des signes parmi le peuple (v. 8). Mais, des gens de la synagogue l’accusèrent de parler contre Moïse et contre Dieu, en produisant de faux témoins (v. 9-11). Ils avaient déjà accusé le Christ, par de faux témoins, en disant : "Toi qui détruis le Temple". Maintenant c’est le tour d’Etienne et "ils virent son visage comme le visage d’un ange".

Avant les Douze Apôtres et même avant l’apôtre Paul, ce néophyte helléniste a l’audace, à la suite de Jésus, de questionner les traditions juives les plus vulnérables afin d’annoncer l’Evangile au-delà de Jérusalem, de la Judée et de Samarie.

Prière : Seigneur, nos vies sont pleines comme Etienne de pressions accablantes qui nous vident de nos forces. "D’où me viendra le secours" (Ps 121.1). Nous avons connu, dans nos vies, Ton sourire, Ta protection, Ton souffle rafraîchissant. Accorde-nous, ainsi qu’aux chrétiens persécutés, de Te connaître, davantage, encore comme notre ombre protectrice (Ps 121.5).

Mardi 8                                           2ème  sujet : le salut du peuple juif  Actes 7.1-38 | Ps 122

Le visage rayonnant de grâce et de gloire comme celui d’un ange, Etienne témoigne du Dieu de grâce et de gloire apparu à Abraham, Joseph et Moïse, alors qu’il n’y avait pas de Temple. Il appelle Dieu, le Dieu de Gloire parce que Dieu a glorifié ceux qui étaient méprisés. Le Dieu de gloire n’a pas besoin de notre gloire humaine. Jésus n’a pas dit à Ses disciples : "Je vous vengerai" mais "s’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi".

Tous les textes qu’Etienne cite, de Gn 11.31 à Ex 19.6, portent en eux la figure de la résurrection, œuvre, providence et promesse de Dieu. C’est pourquoi David a dit : "Avant d’être humilié, je m’égarais ; à présent je garde Tes ordres. Il me fut bon d’être humilié" (Ps 119.67, 71). La plupart s’enflent quand ils sont dans la prospérité. Quand ils l’ont perdue, ils deviennent humbles, doux et studieux. On ne peut se réjouir à la fois selon le monde et selon Dieu car ils sont opposés. "Ayant la nourriture et le vêtement, contentons-nous en" (1 Tim 6.8).

Prière : Seigneur je Te loue de ce que je suis dans la joie non grâce au monde mais quand on me dit : "Allons à la maison de l’Eternel" (Ps 122.1). Accorde-moi la compréhension et l’amour pour aider l’Eglise à révéler Ta gloire au monde.

Mercredi 9                                3ème sujet : l’unité du Corps de Christ Actes 7.39-53 | Ps 123

Etienne dit, en substance, au Sanhédrin : "Ne vous étonnez pas si le Christ fait du bien même à ceux qui le rejettent comme roi, puisqu’il en a été ainsi du temps de Moïse qui vous a sauvés en Egypte et dans le désert par de nombreux prodiges. Quoi d’étonnant si vous méconnaissez le Christ, puisque vous méconnaissez l’histoire sainte et prophétique d’Israël : Joseph, Moïse, David ont été ignorés et méconnus par le peuple de Dieu. Vous êtes bien comme vos pères. Lequel des prophètes vos pères n’ont-ils pas persécutés" (v. 51-52). On comprend la fureur des chefs : l’accusé s’érige en accusateur. Tout au long de l’histoire de l’Eglise aussi, les émules d’Etienne ont aussi reproché aux croyants de faire de leur culte ou de leur église un dieu à la place du seul Véritable.

Prière : Eternel, notre Dieu, le cœur de Tes serviteurs est plein de mépris et des moqueries proférés par des hautains (Ps 123.4). Plein jusqu’à la nausée ! Mais Tes serviteurs tournent les yeux vers Toi : Aie pitié de nous, Eternel, aie pitié de nous (Ps 123.3).

Jeudi 10                       4ème sujet : l’avènement de Jésus et la résurrection Actes 7.40-8.3 | Ps 124

Les persécuteurs de l’Eglise sont toujours malheureux : "Ils étaient en rage dans leur cœur et grinçaient des dents contre lui" (v. 54). Pourtant c’est Etienne qui aurait dû se mettre en colère d’être accusé à tort. Faire le mal, c’est souffrir. Quand on nous accuse à tort nous ne souffrons pas réellement comme eux. Dans son discours, Etienne ne s’est jamais mis en colère, il a seulement cité la Genèse, l’Exode, Amos, Esaïe, …

Ils font à Etienne ce qu’ils avaient fait au Christ puis "ils poussèrent de grands cris en se bouchant les oreilles" (v. 57) afin de ne pas entendre ces mots : "Je contemple les cieux ouverts et le Fils de l’homme (cf. Lc 22.69) debout à la droite de Dieu" (v. 56). Le visage d’Etienne rayonne comme le visage d’un ange (v. 15) parce qu’il voit le Christ debout ressuscité. Dieu veut se révéler au Sanhédrin. Mais le supplice d’Etienne a lieu hors de la ville, comme pour le Christ ; c’est dans la mort que se donnent le témoignage et la prédication. En priant : "Seigneur Jésus reçoit mon esprit" Etienne leur montre qu’il ne "meurt" pas et il pardonne leur colère et leur meurtre. Alors, Saul qui ravageait l’Église de Jérusalem, reçoit la semence de ce pardon et se convertira. Cette persécution était l’œuvre de la providence car les chrétiens de Jérusalem furent ainsi dispersés pour prêcher l’Evangile en Samarie, à Césarée, à Antioche, et au-delà avec Paul.

Prière : Sans l’Eternel qui nous protégea, les hommes nous auraient engloutis tout vivants, les eaux nous auraient submergés. Béni soit l’Eternel … notre âme s’est échappée … le filet s’est rompu … Notre secours est dans le nom de l’Eternel qui a fait les cieux et la terre (Ps 124).

Vendredi 11                                                La Croix                         Actes 8.4-25 | Ps 125

Les chrétiens pleurent la mort d’Etienne et ont une grande joie en voyant les miracles et les délivrances que Philippe faisaient au nom du Christ. Douloureuse joie de la vie chrétienne. La puissance de Dieu se manifeste (v. 12) et même un magicien se fait baptiser (v. 13). Pourtant, il faut que Pierre et Jean, envoyés de Jérusalem par les apôtres, visitent la nouvelle Eglise pour que "les Samaritains reçoivent le Saint Esprit" (v. 17). Bien que baptisé, Simon le magicien, veut continuer son trafic (« Simonie » au moyen-âge). Tous les esprits impurs (v. 7) n’étaient pas sortis et Simon semblait s’être repenti. D’où le v. 25 disant : "Pierre et Jean, après avoir rendu témoignage et annoncé la parole du Seigneur, retournèrent à Jérusalem...". Il fallut les apôtres Pierre et Jean pour délivrer les chrétiens samaritains de la magie. Même après sa conversion, Simon ne désirait pas être baptisé lui-même du Saint Esprit mais il voulait le pouvoir de le donner aux autres. Nous avons toujours besoin qu’on nous prêche le Christ, "le don gratuit de Dieu" (v. 20). Surtout quand nous voyons des miracles et que nous nous croyons très spirituels !

Prière : Seigneur, lorsque Tu interviens dans nos vies, donne-nous de nous arrêter, de nous émerveiller, de méditer de tout notre cœur sur Ton don gratuit. Donne-nous de Te faire confiance au point d’être affermis comme la montagne de Sion, comme Jérusalem (Ps 125.1-2). Là d’où les apôtres ont été envoyés dans le monde pour confondre « ceux qui penchent vers des voies tortueuses » (Ps 125.5)

Samedi 12                                      L’Église et les sacrements         Actes 8.26-40 | Ps 126

Philippe ne demande pas pourquoi l’ange du Seigneur l’envoie sur une route déserte. Il se lève et part. Malgré les responsabilités de sa charge et les superstitions éthiopiennes, un haut fonctionnaire est venu adorer à Jérusalem. Il lit Esaïe sans comprendre, mais il cherche. Conduit et inspiré par l’Esprit, Philippe lui demande : "Comprends-tu ce que tu lis ?" (v. 30). L’eunuque est enseignable. "Celui qui cherche trouve" (Mt 7.3). Son désir va plus loin encore : il veut être baptisé. Ensuite l’Esprit du Seigneur enlève Philippe (v. 39) et comprenant que Dieu est à l’œuvre et pas seulement Philippe, l’eunuque continue son chemin dans la joie (v. 39). L’évangélisation véritable n’est pas une affaire d’égo.

Prière : Seigneur, lorsque nous découvrons Ton Amour, Ta mort et Ta résurrection par un de Tes serviteurs nous sommes "comme en rêve, remplis de joie et de chants d’allégresse" (Ps 126.2). Que les nations puissent dire de l’Eglise : "L’Eternel a fait pour eux de grandes choses". "Nous sommes dans la joie". Parfois, "nous semons avec larmes en plein soleil mais nous moissonnerons avec chants d’allégresses" (Ps 126.5).

Lundi 14 (livret de prière p. 63)                        1er sujet : le Réveil des Églises Actes 9.1-9 | Ps 127

Non encore rassasié par le meurtre d’Etienne, la dispersion et la persécution de l’Église, Saul-Paul, rempli de zèle, croit rendre hommage à Dieu (Jn 16.2) en étendant la répression au-delà de Jérusalem. En approchant des synagogues de Damas "une lumière venue du ciel l’enveloppe de son éclat" (v. 3), il devient aveugle, tombe à terre et entend : "Saoul, Saoul, pourquoi me persécutes-tu ?" Comme si Jésus lui disait : "Ne t’imagine pas que tu fais la guerre aux hommes". C’est seulement après avoir mis le comble à son péché de persécution que Paul se convertit, car Dieu voulait attirer tous les Juifs à l’Evangile.

Résultat : Paul a une telle ferveur qu’il désira être anathème pour le Christ (Ro 9. 3). Il a dit : "Moi qui étais auparavant blasphémateur, persécuteur et violent, il m’a été fait miséricorde parce que j’ai agi par ignorance, n’ayant pas la foi" (1 Tim 1.13-16).

Le Christ, en bon médecin, l’a guéri au fort de sa fièvre. Cela ni Philippe ni Pierre n’auraient pu le faire. Le cas de Saul-Paul, était plus grave que celui de l’eunuque ou du magicien.

Remarquons que le Christ dit : "Saul, Saul pourquoi Me persécutes-tu ?" à un moment où Il est au ciel et où personne ne peut l’atteindre ! Le Christ parle à Saul au nom de Son Corps sur terre comme il dira au jugement : "J’ai eu faim et vous M’avez donné à manger" (Mt 25.35). De même maintenant adressons nous au Christ présent dans notre cœur où Il habite par la foi… Il dit : "Quand un de mes membres fait cette prière, c’est moi qui la fais" (Saint Augustin).

Prière :  Seigneur si ce n’est pas Toi qui bâtit la maison et qui garde la ville (Ps 127.1-2), je peux être rempli de zèle comme Saul pour Ton Peuple et Ta Parole, dormir peu, manger peu, cela ne me servira qu’à m’éloigner de Toi. C’est Toi seul Seigneur Jésus qui peut faire tomber les écailles de mes yeux, agir dans ma vie et rediriger mon zèle vers Ton Royaume. Délivre-nous de tout zèle dépourvu de vraie connaissance (Ro 10.2) dans notre désir de Réveil.

Mardi 15                                      2ème  sujet : le salut du peuple juif Actes 9.10-19a | Ps 128

Le Seigneur, l’Esprit, appelle le disciple Ananias dans une vision mais celui-ci a peur car Saul de Tarse, légaliste irréprochable, répand la terreur dans l’Église de Damas. Il ne comprend pas qu’une telle mission lui soit donnée. Alors le Seigneur intervient par deux visions parallèles afin de lui inspirer de la confiance. Il ne lui dit pas que Saul s’est converti sur le chemin de Damas mais lui dit "il prie et dans une vision, il a vu Ananias lui imposer les mains pour lui rendre la vue". Ananias a toujours peur mais Dieu va se servir de lui pour façonner l’homme qu’Il a choisi. Ananias n’a fait que lui imposer les mains et aussitôt des écailles tombèrent des yeux de Saul. Saul guéri de sa cécité comprit, sans autre enseignement. Ce qui lui était arrivé lui tint lieu d’enseignement. "Il fut baptisé, mangea et reprit des forces". Il était pardonné, né de nouveau.

Ne "résistant pas à la vision céleste" (Ac 26.29), il écrira plus tard : "Ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi" (Gal 2.20).

Prière : "Heureux qui craint le Seigneur et marche dans ses chemins" (Ps 128.1). Heureux est Paul, heureux sommes-nous lorsque nous marchons à nouveau dans Tes pas, Seigneur, parce que Tu es le Chemin, toujours en mouvement, de cet infatigable mouvement qui contient en lui-même son repos. Nous Te louons, Seigneur, de mettre nos pas, les pas d’Israël et des Eglises dans Tes pas car c’est en Toi que nous trouverons tous le repos. Non pas le repos éternel du tombeau, mais le repos quotidien partagé avec Ta famille, autour de Ta table, avec les fruits du jardin où Tu viens nous rejoindre nous faire goûter le bonheur et la paix du repos en Toi (D’après D. Bourguet sur Ps 128).

Mercredi 16                              3ème sujet : l’unité du Corps de Christ Actes 9.19b-30 | Ps 129

"Saul ne tarda pas à proclamer dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu". Saul n’a pas attendu les Conciles des 4°, 5° et 6° siècles pour exprimer avec assurance l’excellence de la relation mystérieuse qui unit Jésus à Dieu le Père, en parlant de la plénitude de la filiation divine éternelle de Jésus. "Saul se fortifiait de plus en plus et confondait les Juifs en prouvant que Jésus est le Messie" (v. 22). Paul était plus insupportable aux Juifs que tous les miracles, la conversion des 5000 ou des 3000 qu’ils avaient vue. Sa foi brille plus que tout cela. Il échappe au danger en étant descendu dans une corbeille le long de la muraille mais il ne renonce pas à sa mission : "Dans Jérusalem il s’exprimait avec assurance au nom du Seigneur" (v. 28). Tel fut son zèle spirituel et non psychique ("non privé de vraie connaissance" Ro 10.2) : il prit tout de suite sa croix pour suivre Jésus (Mt 10.38) et a pardonné le mal qu’on lui a fait (2 Co 11.32). Paul a mis en pratique Luc 7.47 : "Celui à qui on pardonne beaucoup, montre beaucoup d’amour".

Prière : « Que de mal ils m’ont fait dès ma jeunesse … Nous vous bénissons au Nom de l’Eternel » (Ps 129.1, 8) Seigneur donne nous de dire la bénédiction que nous n’entendons pas comme si Tu la prononçais Toi-même en nous.

Seigneur, si je devais être contraint par un homme de ténèbres à me mettre à genoux, fais-moi la grâce alors de tendre encore la main vers toi et de ne craindre que toi. Si je devais fermer les yeux sous la douleur, fais-moi la grâce alors d’entendre encore cette source que tu as fait jaillir au plus profond de moi, afin que je bénisse (D. Bourguet, Ps 129).

Jeudi 17                          4ème sujet : l’avènement de Jésus et la résurrection Actes 9.31-43 | Ps 130

 

Comme le Christ, Pierre n’exige pas la foi du malade pour guérir Énée. Ensuite, il fait sortir tout le monde pour ressusciter Tabitha afin d’éviter le trouble causé par les larmes. Toute la population de Lydda et de Joppé fut au courant et se tourna vers le Seigneur, mais Pierre ne reste pas auprès des miraculés. Avec modestie et humilité il va habiter chez un corroyeur. Aucune ostentation chez Pierre, seulement de la confiance. Pas de spectacle ; la guérison et la vie simplement. Le Seigneur est ressuscité, nous pouvons donc apporter la consolation à ceux qui souffrent afin qu’ils reçoivent les biens qui nous ont été promis par la grâce et la bonté du Fils Seul-engendré du Père et par le Saint-Esprit.

Prière : Des profondeurs, je crie vers Toi, Seigneur … J’espère le Seigneur ; Mon âme espère et j’attends sa parole (Ps 130.1, 5). "Jamais Dieu ne s’est plus approché que sur la croix afin de délivrer l’homme de l’abîme … Par la croix, Dieu se fait si proche qu’il avive le feu de l’amour, sans aviver la blessure du cœur" (D. Bourguet, Ps 130).

Vendredi 18                                                  La Croix                     Actes 10.1-23 | Ps 131

Comme l’eunuque éthiopien, le centurion Corneille est un païen pieux et puissant, "craignant Dieu avec toute sa maison". Comme Tabitha, Corneille comble d’aumônes le peuple juif et voit, avec crainte, un ange lui dire qu’il est agréable à Dieu et qu’il doit faire venir Pierre ; pendant ce temps-là, Pierre, à l’écart en prière, a une extase, voit le ciel ouvert et une nappe avec des animaux et entend une voix lui dire : "Tue et mange". Pierre dit "Non" au Seigneur ! Il est irréprochable aux yeux des Juifs. La voix continue : "N’appelle pas impur ce que Dieu a purifié". Alors que Pierre est perplexe sur sa vision, les envoyés de Corneille arrivent et le Saint Esprit lui dit : "C’est Moi qui les envoie". Pierre les accueille et part avec eux. Dieu n’explique ni à Corneille ni à Pierre le sens de tous ces évènements. Corneille et Pierre étaient simplement deux hommes de prière, craignant Dieu et faisant généreusement des dons à leurs semblables. Dieu les unit dans son dessein de salut, crucial pour l’avenir du monde.

Prière : Seigneur, Toi seul peux me donner un cœur humble et paisible. Ce n’est pas à moi de Te donner des leçons. Que Tu t’approches ou que Tu T’éloignes, je veux Te dire ma confiance et mon amour. Réveille-moi, donne-moi la confiance, l’humilité, la paix, la vigilance et le repos afin que j’entre, éveillé et sans agitation, avec mes frères et sœurs dans Tes desseins qui sont bien au-delà des miens (Ps 131 selon D. Bourguet).

Samedi 19                                       L’Église et les sacrements        Actes 9.24-48 | Ps 132

Pierre ne veut pas que Corneille ait une trop haute opinion de lui et il parle tout de suite de la bonté de Dieu qui a tout dirigé dans leur rencontre. Comme Paul en Ro 2.11, Pierre dit "Dieu ne fait point acception des personnes". Plein de foi Corneille répond à Pierre : "Nous voici devant Dieu pour écouter tout ce que le Seigneur t’a chargé de nous dire" (v. 33). Pierre raconte alors ce que Jésus a fait : " Dieu a oint de l’Esprit saint et de force Jésus de Nazareth qui est passé partout en faisant le bien et en guérissant tous ceux que le diable tenait asservi, car Dieu était avec lui" (v. 38).

Puis il arrive à sa prédication essentielle (comme en 2.22-36 ; 3.13-26 ; 4.10-12 ; 5.30-32) et prêche la Passion et la Résurrection. Voilà la plus forte preuve de la résurrection : "Dieu Lui a donné de manifester sa présence aux témoins choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec Lui après sa résurrection d’entre les morts. Enfin il nous a pressé de proclamer que Dieu l’a désigné juge des vivants et des morts" (v. 40-42). Ces évènements sont l’accomplissement des prophéties (comme en 2.16-31 ; 3.18, 22-25) : "Tous les prophètes témoignent que le pardon des péchés est accordé par son Nom à quiconque met sa foi en Lui".

"Pierre exposait encore ces évènements quand l’Esprit Saint tomba sur tous ceux qui avaient écouté la Parole" (v. 44). "A peine avais-je pris la parole que l’Esprit Saint tomba sur eux comme il l’avait fait sur nous au commencement" (Ac 11.15). Après le récit d’Ac 2.4, 11, 17, c’est maintenant "la Pentecôte des nations païennes" (v. 45). En lisant Ac 10 et 11 on comprend que ce ne sont pas Corneille et Pierre qui ont fait quelque chose, c’est Dieu, le Saint-Esprit qui a tout fait, comme Il le sait et comme Il l’a voulu. Ainsi Pierre dira : "Qui étais-je pour m’opposer à Dieu ?" (Ac 11, 17). Faisons comme Pierre.

Prière : "Prosternons-nous devant Son marchepied" (Ps 132.7). Entrons lentement jusqu’au cœur du mystère de Dieu : Le don du Saint Esprit "Viens, lumière véritable. Viens, vie éternelle. Viens, mystère caché. Viens trésor sans nom. Viens réalité ineffable. Viens, félicité sans fin. Viens, réveil de ceux qui sont couchés. Viens, résurrection des morts. Viens, toi que désire mon âme misérable. Viens, toi devenu désir en moi, qui m’as fait te désirer, toi l’absolument inaccessible. Viens, mon souffle et ma vie. Viens, consolation de ma pauvre âme : Viens, ma joie, ma gloire, mes délices sans fin. Je te rends grâce d’être devenu un seul esprit en moi" (Syméon le nouveau Théologien).


Date de création : 09/11/2022 @ 11:10
Dernière modification : 09/11/2022 @ 11:10
Catégorie : Feuilles de prière 2022-2023
Page lue 108 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^