Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer Enseignements

Fermer Feuilles de prière 2021-2022

Fermer Vidéos

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 272504 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Feuilles de prière 2021-2022 - FP 2021-22, 03+04

UNION DE PRIERE

    Maison de Boissier, 19 r. de la Calade, 07800 CHARMES SUR RHONE

                                     uniondepriere@gmail.com

IBAN : France : FR81 2004 1010 0706 6496 8P03 828 BIC : PPSTFRPPLYO ; Suisse : CH16 09000 0000 1476 1280 9

Rédacteur : Jean-Pierre Besse

Lundi 27 septembre (livret de prière p. 23)           1er sujet : le Réveil des Églises     Éphésiens 1.15-23 | Ps 62

Comment "l'apôtre des nations" qu'était Paul pouvait-il porter en lui même des foules de nouveaux disciples, des enfants de Dieu qui étaient dans la plupart des cas des inconnus, des personnes d'autres cultures, des étrangers ? C'est parce que Paul a une perception des enjeux humains et cosmiques. Comme je l'ai écrit dans la note du Guide d'avant-hier : "il sait que les humains nés de Dieu sont des ponts qui relient terre et ciel". La garantie qu'il en est bien ainsi est que nous soyons déjà marqués du "sceau du Saint Esprit". Alors la passion peut me saisir : il faut que le peuple de la foi en Jésus aille beaucoup plus loin en sagesse, en révélation, en connaissance du Père et pas seulement de Jésus, richesse de son héritage, puissance sur les dominations du pseudo-ciel. La résurrection corporelle de Jésus est la prémisse de cette puissance dont l'Église est le fruit et la démonstration.

Prions : Père céleste, ton Temple, l'Ecclesia, paraît faible dans beaucoup de situations du monde d'aujourd'hui. Fais-nous regarder la Tête de l'Église, Christ ressuscité, plus que le corps souvent décevant mais qui n'en sont pas moins Ton Corps ! Si tout a été mis sous tes pieds, nous, ton Corps, ne voulons pas oublier qu'étant membres de Christ, nous sommes aussi tes pieds !

Mardi 28                                      2ème sujet : le salut du peuple juif    Éphésiens 2.1-10 | Ps 63

Paul introduit plusieurs fois dans ses lettres des notions qu'on rencontre peu dans les évangiles et qui ne sont pas familières non plus aujourd'hui : les pouvoirs "spirituels", les autorités, les dominations de ce monde, les esprits du mal dans les lieux célestes (cf. par exemple la fin du passage lu hier et Eph 6.12). Ici, ces réalités sont résumées sous l'expression le "prince de la puissance de l'air", équivalent à ce que Jésus nomme le "prince de ce monde". Je cite ce que j'ai écrit dans le Guide de la Ligue ce jour : Il s'agit évidemment du Satan, l'Ennemi résidant dans cette pseudo-réalité, intermédiaire entre le ciel et la terre des hommes, cette chape spirituelle des forces occultes, médiumniques (et parfois médiatiques) dans leurs prétentions à la souveraineté. Cette chape fait écran entre l'Esprit de Dieu et notre esprit, ou conscience, ou encore "cœur".

Prions : Merci ô Père de nous avoir fait passer du monde de la rébellion à celui de la réconciliation. Nous pouvons maintenant résister à cette puissance au-dessus de laquelle tu nous as élevés avec Christ par la foi !

Mercredi 29          3ème sujet : l’Unité visible de l’Église               Shimhat torah Éphésiens 2.11-22 | Ps 64

Voici une des principales déclarations qui fondent les quatre sujets de la prière qui nous est commune dans la communion de l'Union de prière. Le Seigneur ne nous a pas seulement donné part au salut, mais il nous fait participer à l'unité du genre humain jusqu'alors divisé en deux catégories : la part très minoritaire qui était l'objet d'une alliance avec Dieu et la part immensément majoritaire qui n'en faisait pas partie et qui était encore dans les ténèbres. La seule division établie par Dieu lui-même est maintenant renversée pour réunir tous les bénéficiaires du sang de l'Agneau de Dieu en un seul homme nouveau, une seule humanité nouvelle ! Remarquez la richesse des images dans les derniers versets : un seul corps (16), l'accès auprès du Père par un seul Esprit (18), concitoyen des saints (19), famille de Dieu (20), édifice, temple, habitation (21-22) ! S'il subsiste encore une division, elle est dans le fait de ceux et celles qui refusent l'alliance dans laquelle le Seigneur nous invite à entrer.

Prière : Seigneur Jésus, tu nous as mis au bénéfice de l'Esprit de la Loi et non plus seulement de sa Lettre. Aide-nous à faire de même avec nos prochains en les mettant au bénéfice de notre pardon et d'un accueil gratuit au sein de ton royaume de sainteté !

Jeudi 30                          4ème sujet : l’avènement de Jésus et la résurrection   Éphésiens 3.1-21 | Ps 65

Oui, il faut une "révélation" pour saisir le "mystère du Christ" pour l'humanité ! Mystère exposé au chap. 2 et repris ici, dans une vaste parenthèse (3.1 à 4.1). Le "mystère" est une réalité du plan divin, cachée depuis les origines de l'humanité et révélée, mise au jour en Jésus, la révélation humaine de Dieu (v. 5), le mystère "de Christ" se trouve ici résumé au v. 6 à lire avec profondeur et à intégrer dans notre vision du monde ! Paul l'apôtre se sait spécialement porteur de l'élucidation de ce mystère, mais chacun de nous aussi, dans une moindre mesure et collectivement (v. 9-10). Les puissances invisibles du monde présent (système de pensée et de gouvernance, système religieux et judiciaire, etc.) prennent progressivement connaissance de ce plan divin à mesure que l'annonce de l'Évangile avance dans le monde et transforme des foules humaines !

Prions avec une fervente adoration les versets 14 à 21 de ce chap. 3 : Rends-nous capables, Esprit de Dieu, de sonder les quatre dimensions de l'amour et de la sagesse du Père mentionnées au v. 18 !

 

Vendredi 1er octobre                                    La croix                   Éphésiens 4.1-6 | Ps 66

Alors que les trois premiers chapitres définissent notre position de croyants établis, assis avec Christ dans les lieux célestes, c'est le verbe "marcher" qui domine les chapitres 4 et 5. Nous sommes donc assis dans la foi, mais aussi marchant dans la vie pratique et visible ! Cette marche requiert des attitudes volontaires et dignes de notre nouvelle condition. Et avant tout le support mutuel dans l'amour. Celui-ci repose sur un socle puissant : l'Unité de l'Esprit saint qui engendre sept caractères divins dans le lien de la paix : un Corps, un Esprit, une espérance, un Seigneur, une foi, un baptême, un Dieu en trois mode d'être.

Remarque : il n'y a ici qu'un seul baptême lié au seul nom de Jésus-Christ. Mais l'épitre aux Hébreux mentionne la doctrine des baptêmes (Hb 6.2), allusion probablement au baptême d'eau et au baptême dans l'Esprit saint.

Prions : Père, nous qui sommes plusieurs et souvent dispersés, ou divisés, garde nous dans l'UN !

Samedi 2                                          L'Église et les sacrements    Éphésiens 4.7-16 | Ps 68

L'unité du Corps n'est pas à faire mais plutôt à reconnaître comme un état de fait en Christ, un don de la grâce. Et pourtant l'unité est à construire à l'aide de certains "hommes-dons" spécialement dotés de capacités spirituelles pour équiper les saints et leur donner d'exercer le ministère qui nous est commun : le service mutuel et le témoignage à rendre au Christ !

Jean-Pierre Besse a dû interrompre la rédaction de ces commentaires à cause d'une hospitalisation subite. À l'heure qu'il est, il se remet très bien de ce petit accident et se recommande à nos prières.

Rédacteur : Pascal Veillon

Lundi 4 octobre (livret de prière p. 31)                  1er sujet : le Réveil des Églises     Éphésiens 4.17-24 | Ps 69

Ce n'est pas ainsi que vous avez appris le Christ (v. 20) Ai-je "appris" le Christ ? C'est un mot grec très scolaire, il signifie même "apprendre par cœur". Apprendre par cœur le Christ : quelle belle expression et quelle belle démarche pour revêtir l'homme nouveau ! Intégrer le Christ dans notre vie et notre pensée comme on apprend un poème ou un psaume afin qu'il remonte à notre mémoire sans effort. Le but, c'est que notre intelligence soit renouvelée (ou transformée) par l'Esprit. Le mot intelligence que Paul utilise montre bien l'effort intellectuel que représente cette intégration de Christ. Un effort à la portée de tous, comme l'est l'apprentissage par cœur.

Mardi 5                                       2ème sujet le salut du peuple juif     Éphésiens 4.25-5.2 | Ps 70

La manière dont saint Paul émaille ses recommandations morales d'affirmations théologiques est étonnante. Il ne décrit pas seulement une manière de se comporter, mais il utilise ces expressions : ne donnez pas prise au diable, n'attristez pas le Saint-Esprit, Dieu vous a marqués d'un sceau, comme Dieu vous a pardonnés, Christ qui s'est livré lui-même. Cela montre à quel point notre comportement est lié à notre foi. Imiter Dieu (5.1) n'est pas seulement une affaire de morale. Être gentil avec nos prochains, c'est bien, mais pas suffisant pour imiter Dieu. Par l'offrande de sa vie, Jésus est devenu un parfum d'agréable odeur, comme l'étaient les sacrifices rituels au Temple. Par notre comportement moral et spirituel, nous rejoignons l'œuvre purificatrice du  Christ et répandons, peut-être, ou parfois, ce parfum.

Mercredi 6                                 3ème sujet : l’Unité visible de l’Église       Éphésiens 5.3-17 | Ps 71

Au v. 6, les "rebelles" attirent la colère de Dieu. En grec, le mot signifie  désobéissants. Cela s'accorde bien avec les préceptes moraux (ou conseils de vie) que Paul accumule depuis le v. 14 du chap. 4. Dieu se met donc en colère contre ceux qui n'y obéissent pas. Avoir un bon comportement permet d'échapper à la colère de Dieu, on ne le dit pas assez par peur de moraliser. Mais quand on regarde les "œuvres stériles des ténèbres" (v. 11), tout ce qui perturbe nos sociétés, de la corruption à la destruction de la création, comment ne pas se rebeller ? Dieu ne se met certainement pas en colère contre les rebelles qui s'opposent par la désobéissance civile aux injustices et aux mensonges des gouvernements.

 

 

 

Jeudi 7                       4ème sujet : l’avènement de Jésus et la résurrection Éphésiens 5.18-33 | Ps 72

Paul fait un anachronisme en disant au v. 25 que “Christ a aimé l'Église" ! En son temps, l'Église n'existait pas. La petite poignée de juives et de juifs qui s'étaient attachés à Jésus de son vivant n'était pas l'Église. Ils formaient "seulement" l'ébauche de ce qui allait naître sous l'action de l'Esprit à la Pentecôte. Paul aurait donc dû écrire "aimez vos femmes comme Christ aime l'Église". Au présent. Faut-il corriger la lettre de l'apôtre ? Certainement pas. Car l'anachronisme de Paul va beaucoup plus loin que notre logique. Il montre que Jésus, pendant tout son ministère jusqu'en ce jour terrible où il souffrait sur la croix, avait déjà l'Église dans son cœur. En regardant Jean et quelques femmes au pied de la Croix, il voyait déjà la multitude des croyants qui peuplent la terre, et célèbrent le Seigneur de tout leur cœur (v. 19).

Vendredi 8                                                      La croix                Éphésiens 6.1-9 | Ps 73

Que veut dire au v. 4 instruire les enfants selon le Seigneur ? Cela pourrait signifier leur parler de Jésus et nous l'avons certainement tous fait. Avec plus ou moins de résultats lorsqu'ils deviennent adultes. Plus que tenter de transmettre la foi aux enfants, Paul pense probablement plutôt à une attitude. Être parent "selon le Seigneur", c'est mettre en pratique l'enseignement de Jésus, et pas seulement en parler. Dans la longue période que représente l'éducation d'un enfant, du bébé à l'adolescence, garder sans cesse cet objectif n'est pas toujours facile. Y a-t-il une part d'utopie dans les magnifiques recommandations de Paul, du mariage aux relations professionnelles ? Utopie peut-être, programme de vie sûrement.

Samedi 9                                           L'Église et les sacrements  Éphésiens 6.10-24 | Ps 74

Ces images militaires peuvent choquer les tenants de la nonviolence. Même si la violence est très présente dans la Bible, c'est quand même un message de paix et d'amour que transmet fondamentalement la Parole de Dieu. Et même si on a souvent dit que ce sont des armes défensives, les armes restent des engins de mort, leur usage et leur commerce sont la cause d'innombrables souffrances, de malheurs, de catastrophes. Par l'utilisation de ces images fortes, Paul montre l'importance du combat spirituel. Quand on doit se défendre contre des ennemis humains, la nonviolence est certainement le choix à faire. Mais quand il s'agit des Autorités, Pouvoirs et Dominateurs de ce monde des ténèbres, c'est une autre affaire.


Date de création : 07/10/2021 @ 11:41
Dernière modification : 07/10/2021 @ 11:41
Catégorie : Feuilles de prière 2021-2022
Page lue 204 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^