Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer Enseignements

Fermer Feuilles de prière 2020-2021

Fermer Vidéos

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 233577 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Feuilles de prière 2020-2021 - FP 2020-21, 21+22

UNION DE PRIERE

    Maison de Boissier, 19 r. de la Calade, 07800 CHARMES SUR RHONE

                      +33 475 608 551      uniondepriere@gmail.com

                CCP France : 6 649 68 P Lyon ; Suisse : 14-761280-9

Dates de la retraite de Charmes (sauf restrictions sanitaires)

du mardi 17 août à 16h au dimanche 22 août à midi, (préretraite dès le jeudi 12 août à 9h)

Lundi 8 février (livret de prière p. 37)               Le réveil des Églises                2 Thessaloniciens 3. 6-18 | Ps 16

Cette exhortation finale de l’apôtre Paul éclaire une conviction profonde de notre charte : dans l’attente de la venue en gloire du Seigneur, il est juste de rester dans l’état de vie et dans le ministère pour lesquels nous avons été appelés, tant au service de nos frères et sœurs en Christ que dans celui de nos frères et sœurs en humanité. Témoins de l’unique espérance, nous sommes appelés à être en « tenue de service" jusqu’au jour fixé par la seule volonté du Père. 

Seigneur, aide-nous par ton Esprit à persévérer en tenue de service, notre ceinture autour des reins, et nos lampes allumées (Lc  12 v.35).

Mardi 9                                           Le salut du Peuple juif                                             2 Pierre 1.1-11 | Ps 17

Cette seconde épitre de Pierre nous appelle à la persévérance. Comme le Seigneur semble tarder, l’apôtre encourage chaque membre de sa communauté à affermir sa vocation pour ne pas défaillir et tenir dans la durée. Ses recommandations successives des versets 5 à 8 sont les clefs du combat spirituel quotidien que nous sommes appelés à vivre pour demeurer dans l’Espérance.

Seigneur, merci pour le soutien de la prière communautaire qui nous encourage au juste combat, celui de la persévérance des saints (Ap 14. 12).

Mercredi 10                            L’unité visible du Corps de Christ                           2 Pierre 1.12-21 | Ps 18.1-20

La persévérance nécessite le discernement. La foi de Pierre dans l’accomplissement des prophéties, fondée sur son expérience de la première venue du Messie, l’encourage à enraciner sa vie dans l’attente de l’accomplissement de celles qui annoncent la parousie. En ferons-nous de même ?

Seigneur, augmente notre foi dans l’accomplissement de tes paroles, de tes promesses pour pouvoir discerner collégialement les temps et les moments et nous y ajuster (1 The 5.1-6).

Jeudi 11                          L’avènement du Seigneur et la résurrection                            2 Pierre 2 | Ps 18.21-51

Après les faux prophètes, voilà les faux docteurs ! La puissance d’égarement produite par la séduction et la convoitise est toujours bien active dans notre société de divertissement et de plaisirs trop facilement accessibles. Veillons et prions pour ne pas retomber dans une vaine manière de vivre qui corrompt notre attente et nos enseignements.

Seigneur, merci pour ton sang versé qui nous purifie et nous justifie. Merci pour la grâce de la Sainte Cène où nous recevons ta vie et notre sanctification (Hb 10. 14).

Vendredi 12                                             La Croix                                                         2 Pierre 3.1-7 | Ps 19

Et après les faux docteurs, les railleurs… Jude 1.18 le mentionne aussi. Puisque nous sommes avertis que de tels moqueurs, ironisant sur notre espérance et notre foi, seront bien présents, adoptons alors le comportement que nous propose Pierre lui-même dans sa première épitre. Relisons son exhortation en 1 Pi 3.14-17 pour nous y encourager.

Seigneur, fais de nous des témoins confiants et apaisés dans l’esprit des Béatitudes (Mt 5. 9).

Samedi 13                                   L’Église et les sacrements                                          2 Pierre 3.8-13 | Ps 20

Voilà un des écrits qui nous interpelle pour notre vocation communautaire : dans l’attente de la venue du Seigneur, notre consécration à la prière participe mystérieusement à hâter le jour de Dieu, comme celle de tant de frères et sœurs d’autres communautés, veilleurs et guetteurs d’aurore. Notre engagement fidèle y puise sa force et son audace, comme Abraham au chêne de Mambré. Elle rejoint l’espérance vibrante dans le peuple d’Israël de la délivrance finale. Pour la gloire de Dieu et le Salut du monde.

Viens Seigneur Jésus, Maranatha ! (Ap  22. 17).

 

Lundi 15 (livret de prière p. 43)       Le réveil des Églises par la conversion authentique      2 Pierre 3.14-18 | Ps 21

Tenir ferme, sur nos gardes, pour garder notre position ! Voilà le point d’orgue de l’exhortation de Pierre qui clôt sa deuxième épitre. Quelle est cette position à tenir si ce n’est celle de la foi en l’œuvre du Salut accompli à la Croix et de la foi en l’accomplissement des promesses prophétisées par Daniel, Isaïe, Jean… et Jésus lui-même ?

Intercédons les uns pour les autres afin que nous recevions de demeurer des sentinelles vigilantes et confiantes (Ps 129. 6).

Mardi 16                                         Le salut du Peuple juif                                          Ézéchiel 33.1-20 | Ps 22

Un soldat au poste de sentinelle a le devoir d’avertir ! C’est son rôle éminent d’être lanceur d’alerte et s’il y manque, le reste de sa garnison est menacé de mort. Le Seigneur interpelle le prophète dans ce sens mais il lui dévoile aussi ce qui doit être sa motivation essentielle : c’est la connaissance de Sa miséricorde, prête à racheter le méchant qui renonce à sa mauvaise voie, qui doit motiver la sentinelle dans son devoir d’alerter. Que cette certitude détermine toujours notre témoignage et nos exhortations.

Seigneur, je proclamerai encore que Tu es lent à la colère et riche en bonté pour les pécheurs que nous sommes (Ex 34.6).

Mercredi 17         VMercredi des Cendres        L’Unité visible du Corps de Christ        Ézéchiel 33.21-33 | Ps 23

N’entendons-nous pas en arrière-plan de ces paroles sévères comme la plainte de l’amour blessé du Seigneur face aux transgressions de son peuple… et aux nôtres ! Comme Pierre qui devant Jésus a la révélation de son état de pécheur, devant la Croix nous sont révélés tout à la fois le poids de notre péché et la folie de l’amour qui se laisse transpercer pour nous sauver. Si le jour du Seigneur qui vient est aussi un jour de jugement, c’est celui de la justice renversante du Père qui a donné son Fils unique pour que nous soyons sauvés. Demeurons dans l’espérance de son amour.

Rendons grâce au Seigneur : nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le Juste (1Jean 2.1-2).

Jeudi 18                                       L’avènement du Seigneur                                        Ézéchiel 34.1-19 | Ps 24

Comme en écho au psaume de David qui chantait sa confiance dans le vrai berger, le Seigneur révèle au prophète qu’il est l’unique berger capable de rassembler, soigner et guérir les brebis dispersées de la maison d’Israël. Jésus incarnera ce ministère premièrement pour Israël en l’élargissant aussi à tous ceux qui sont perdus loin de lui, dans tous les temps et tous les lieux. Nous sommes au bénéfice de cet élargissement de la mission du bon berger d’Israël aux gentils.

Soyons dans la reconnaissance, le Seigneur rassemble ses brebis dispersées en un seul troupeau car il est le vrai berger (Jn 10.14-16).

Vendredi 19                                             La croix                                                  Ézéchiel 34.20-31 | Ps 26

La fin de ce chapitre est magnifique : le cœur de berger du Père nous est révélé dans toute la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur de son amour pour son peuple. C’est par les mérites du Berger-Messie d’Israël que nous pouvons être aussi au bénéfice de l’incroyable dimension de cet amour. Il est venu nous chercher nous qui étions d’une autre bergerie, soumis au pouvoir du dévoreur. Il nous accueille avec le fils ainé voulant nous rassembler par la même généreuse miséricorde. 

Seigneur, que dans la fidélité à notre prière pour Israël notre cœur s’élargisse toujours plus à ta miséricorde pour nous laisser rassembler en cet unique troupeau que toi seul es digne de mener au Père (Eph  2 14)

Samedi 20                                   L’Église et les sacrements                                               Ézéchiel 35 | Ps 27

Dans la tradition rabbinique, Edom-Esaü est assimilé à Rome, l’empire romain et sa descendance matérielle et spirituelle. Quand nous pensons à l’histoire cauchemardesque du peuple juif parmi les peuples occidentaux christianisés, nous sommes plus qu’interpellés par la sainte colère du Seigneur vis à vis des peuples édomites jaloux de l’élection de Jacob. Cela doit encore davantage nous mobiliser dans l’intercession et la repentance.

Remercions le Seigneur pour toutes les démarches déjà accomplies vis-à-vis du peuple juif et demeurons vigilant  dans une intercession pleine d’espérance : l’histoire biblique à méditer des deux frères Jacob et Esaü nous rappelle que la réconciliation est la volonté de Dieu pleinement accomplie par le sacrifice du Messie (Gn 33.4).


Date de création : 10/02/2021 @ 21:55
Dernière modification : 10/02/2021 @ 21:55
Catégorie : Feuilles de prière 2020-2021
Page lue 255 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^