Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer Enseignements

Fermer Feuilles de prière 2020-2021

Fermer Vidéos

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 233571 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Feuilles de prière 2020-2021 - FP 2020-21, 13+14

UNION DE PRIERE

Maison de Boissier, 19 r. de la Calade, 07800 CHARMES SUR RHONE

                                uniondepriere@gmail.com

 IBAN : France : FR81 2004 1010 0706 6496 8P03 828 ; Suisse : CH16 09000 0000 1476 1280 9

Rédacteur : Pascal Veillon

Lundi 7 décembre (livret de prière p. 83)                    1er sujet de prière : le Réveil               Ézéchiel 24.15-27 | Ps 112

Prophète est un dur métier ! Quelle épreuve ! Perdre sa femme et en plus savoir que son deuil va être utilisé par Dieu comme un acte prophétique. Bien sûr, s’agissant de la destruction du Temple, Dieu se devait d’utiliser les grands moyens. Je me demande quel signe Dieu demanderait à un prophète d’aujourd’hui pour annoncer la destruction de l’Église. Ce serait terrible. Mais Il ne le fera pas. Car l’Église est persécutée, oui, mais cela ne la détruit pas. On peut même dire : au contraire. L’Apocalypse est là pour nous le rappeler (d’ailleurs, la foi juive n’a pas été détruite avec le Temple). Mais il peut arriver que des Églises passent par des temps de destruction, en général due à l’indifférence et non à la persécution. De là notre prière pour le réveil.

Mardi 8                            2ème sujet de prière : le salut du peuple juif                                  2 Timothée 1.1-7 | Ps 113

Paul « sert Dieu à la suite de ses ancêtres ». La TOB a une note : « cette affirmation marque la continuité qui existe entre le judaïsme et le christianisme, continuité fondée sur la foi au même Dieu ». C’est beaucoup trop peu dire. Ce "même Dieu", le Créateur, inspire la foi de probablement tous les êtres humains animés d’un désir de spiritualité. Mais ce qui caractérise juif comme chrétien, c’est le dialogue constant entre Dieu et le peuple qu’il a choisi. Tout le « tanak »[1] révèle ce dialogue. Jusqu’au fulgurant passage parmi nous du Fils incarné. L’apôtre Paul incarne cette filiation. Elle n’est pas seulement inscrite dans une croyance en un même Dieu, mais dans l’histoire, d’Abraham à aujourd’hui. Le salut du peuple juif, c’est la greffe sur leur propre olivier (Ro 11.24).

Mercredi 9                         3ème sujet de prière : l'unité du Corps de Christ                         2 Timothée 1.8-18 | Ps 114

Des frères abandonnent Paul, d’autres lui restent fidèles (v. 15-18). Les uns comme les autres ont dû bien réfléchir, sonder les Écritures, prier avant de se séparer. On peut imaginer que Phygèle et Hermogène soient restés chrétiens, mais en conservant une différence doctrinale avec Paul.[2] A l’image de ce qui se passe aujourd’hui entre les confessions chrétiennes. Des divergences d’opinion et de piété existent, mais il faut plutôt se demander quelle est la valeur ou la profondeur de la communion entre les Églises. Notre prière d’aujourd’hui peut aller dans ce sens. 

Jeudi 10                         4ème sujet de prière : l’Avènement et la résurrection                       2 Timothée 2.1-7 | Ps 115

Il y en a pour tout le monde. Selon nos goûts, nous allons nous comparer à un soldat, à un champion ou à un paysan. Pour être exhorté à une seule chose : s’engager vaillamment, même s’il faut se battre, lutter ou peiner. Des engagements aussi, il y en a pour tout le monde : dans nos lieux d’Église, dans nos familles, dans nos quartiers. C’est ainsi que le Royaume de Dieu sera "parmi nous" (Lc 17.21), préfiguration de l’Avènement.  

Vendredi 11                     Hanoucca : 1er jour                 La croix et la résurrection              2 Timothée 2.8-13 | Ps 11

Je ne sais pas si des compositeurs ont mis l’hymne des v. 11-13 en musique. Cela pourrait faire un cantique tout à fait adapté à une cérémonie de baptême. Ces antithèses sont impressionnantes. Elles parlent tellement bien du sens du baptême : l’immersion (la Croix) et la vie nouvelle (la résurrection). Elles résument les "droits et devoirs" du chrétien, et les promesses qui sont attachées à l’engagement baptismal. Surtout la dernière phrase qui rompt la logique humaine pour nous ouvrir à "l’illogisme" du pardon et de l’amour divin. 

Samedi 12          veille du 3ème Avent                  L'Église et les sacrements                  2 Timothée 2.14-26 | Ps 117

Il semble que l’erreur dans laquelle Hyménée et Philéton sont tombés est la conception très tentante de rendre la résurrection corporelle plus facile à intégrer dans nos conceptions de la vie et de la mort en la remplaçant par "l’immortalité de l’âme". Nous sommes si facilement un peu trop grecs et pas assez sémite. Paul réfute vigoureusement cette tendance de l’Église. Nous pouvons aussi le faire quand nous prions pour les braves chrétiens qui nous entourent et qui peinent à concevoir une résurrection charnelle. Elle est si mystérieuse, si éloignée de nos catégories rationnelles.

 

 

Rédacteur : René Schaerer

Lundi 14 décembre (livret de prière p. 89)                   1er sujet de prière : le Réveil               2 Timothée 3.1-9 | Ps 106

« Les gens seront égoïstes, amis de l’argent, … etc. ». En lisant cette liste de dix neuf caractéristiques des gens des derniers temps, je me suis reconnu dans au moins douze d’entre elles. Il n’est donc pas question pour moi de m’exprimer comme le pharisien de la parabole, mais plutôt comme le publicain : Mon Dieu, prends pitié du pécheur que je suis ! (Lc 18.9-14). Dans cette parabole, le pharisien comme le publicain ont tous deux « l’apparence de la piété » (v. 5), mais un seul en a conservé la puissance, le « dynamisme », qui crée et entretient un lien vivant avec le Seigneur. 

Seigneur, veuille réveiller en nous et dans les Églises cette force de la repentance et de la piété.

Mardi 15                       2ème sujet de prière : le salut du peuple juif                                  2 Timothée 3.10-17 | Ps 107

Comme en 1 Tim 6.11,  Timothée est appelé à être un « homme de Dieu ». Un site Internet dont l’auteur est juif a recensé douze « hommes de Dieu » dans l’Ancien Testament. Le premier est Moïse (Dt 33.1, Ps 90.1…). Moïse me parait en effet être en filigrane dans ce passage où il est question de l’Écriture, de l’enseignement et de la transmission de la foi, du rôle de la mère dans cette transmission…, etc. Cette évocation de Moïse souligne quelle responsabilité et quelle fidélité représente le titre d’homme de Dieu. Moïse est décrit, par Dieu lui-même, comme « fidèle dans toute Sa maison » (Nb 12.7 ; Hb 3.5) et ceci, malgré les menaces et la contestation dont il été l’objet, de la part du Pharaon et de son propre peuple. Sans être Moïse ou Timothée, nous sommes tous appelés à vivre dans cette fidélité là.

Merci, Seigneur, pour le peuple juif, resté fidèle « dans ta maison » au cours des siècles malgré de si longues et si violentes persécutions.

Mercredi 16                          3ème sujet de prière : l'unité du Corps de Christ                        2 Timothée 4.1-8 | Ps 108

L’Évangile que nous annonçons doit rester « sain », en « bonne santé » (v. 3) ! Il doit rester, dans le témoignage que nous donnons, le « Oui ! » du Seigneur auquel ce qu’on ajoute vient du malin (Mt 5.37). Il ne s’agit pas ici de prêcher l’intégrisme ou le littéralisme car la « bonne santé » de l’Évangile inclut aussi ce que nous recevons dans l’étude, la contemplation et la théologie, par le Saint-Esprit et dans la prière. Ce qui s’écarte de cette « bonne santé », c’est ce qui, cédant « au gré de [nos] propres désirs », et aménageant l’Évangile à notre goût ou pour notre commodité nous sépare du Seigneur et de nos frères.

Seigneur, nos Églises se sont divisées quand elles se sont données « maîtres sur maîtres. » Donne-leur en notre temps l’unité de l’Évangile dans toute son intégrité.

Jeudi 17                     4ème sujet de prière : l’Avènement et la résurrection                          2 Timothée 4.9-22 | Ps 109

Il s’agirait, d’après une note de la TOB, des derniers mots de Paul. Au verset 8, il affirmait avoir mérité la couronne du vainqueur ; cependant, au verset 18, il sait aussi qu’il a besoin d’être sauvé de « toute œuvre mauvaise. » Car, comme il le rappelle aux versets 1 et 8 que nous avons lus hier, Paul sait bien qu’il y a un jugement, mais il s’y prépare dans la paix parce qu’il sait qu’il sera sauvé. Dès lors, tous ces noms que cite Paul, comme tous les noms des inconnus de l’Ancien Testament, sont des noms qui « sont inscrits dans les cieux. » (Lc 10.20).  

Hâte, Seigneur, oui hâte le jour où tu nous "délivreras de toute œuvre mauvaise et [nous] sauveras pour [Ton] royaume céleste".

Vendredi 18                            Hanoucca : 8ème jour                  La croix et la résurrection              Luc 1.1-17 | Ps 110

L’annonce de l’ange à Zacharie est une grande et bonne nouvelle pour tous. Zacharie, comme les lecteurs de Luc, connaissait la suite du verset de Malachie 3.24 : …pour que je ne vienne pas frapper la terre d’interdit. Zacharie apprend ainsi que Dieu est prêt à pardonner à celles et ceux dont le cœur revient vers Lui et que ce pardon protège la terre entière.

A partir de ce récit commence aussi le chemin de la croix, un récit dans lequel vont à la rencontre l’un de l’autre le cœur de notre Père vers ses enfants et le cœur des enfants vers leur Père.

Samedi 19               veille du 4ème Avent                L'Église et les sacrements                            Luc 1.18-26 | Ps 111

J’ai aimé, dans ce récit de la rencontre de Zacharie avec l’ange, les allusions à cinq autres annonces de naissances que nous pouvons relire dans l’Ancien Testament : comme Abraham et Sarah, Zacharie est incrédule ; comme Isaac, il a prié pour sa femme et a été exaucé : comme Rachel, Élisabeth a découvert et déclaré que sa honte était effacée ; comme Samson et Samuel, Jean-Baptiste sera nazir ; comme Samuel, Jean-Baptiste est consacré à l’Éternel dès le sein de sa mère…, etc. Oui, Dieu répond à la prière de son peuple ; oui, il efface sa honte ; oui, il lui promet un Sauveur qui va naître…

 

Au moment où je prépare ces notes, je ne sais pas encore ce que sera pour nous, cette année, la fête de Noël : joie des retrouvailles, bougies, cantiques, cadeaux, ou temps de vie encore confinée. La prière de Zacharie était solitaire, dans l’intime présence du Seigneur, mais elle était portée par celle de toute la multitude du peuple qui était dehors en prière à l'heure de l'encensJoyeux Noël ! Et Paix sur la terre !

[Lundi 21 décembre : livret de prière p. 95 ou p. 111]



[1] Tanak = la bible hébraïque.

[2] D’après le récit apocryphe des Actes de Paul (III.12, La Pléiade, p. 1130), c’est la question du célibat qui a séparé Hermogène de Paul. Curieuse similitude avec une des différences entre catholicisme et protestantisme !

 


Date de création : 06/12/2020 @ 21:57
Dernière modification : 06/12/2020 @ 21:57
Catégorie : Feuilles de prière 2020-2021
Page lue 369 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^