Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer FP 2019-2020

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 180692 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

FP 2019-2020 - FP 2019-20, 17+18

UNION DE PRIERE

    Maison de Boissier, 19 r. de la Calade, 07800 CHARMES SUR RHONE

                                     uniondepriere@gmail.com

                CCP France : 6 649 68 P Lyon ; Suisse : 14-761280-9

Rédacteur : Pascal Veillon

Lundi 13 janvier (livret de prière p. 11)                 1er sujet : le Réveil des Eglises                Marc 2.23-28 | Ps 139

Verset 28 : fils de l’homme signifie-t-il Messie comme dans Daniel, ou être humain comme Jésus semble employer ce terme ? C’est la question que se pose Stéphan Robin, commentateur dans LeGuide. Si Jésus pense au titre de Messie, nous ne nous étonnons pas qu’Il soit maître du shabbat. De quoi ne serait-il pas maître ? S’il désigne ici n’importe quel être humain, c’est plus délicat. Chacun de nous serait maître des prescriptions bibliques ? Jésus nous donne-là bien une grande responsabilité. Et pourtant, quand toutes les Églises seront « réveillées », et l’Épouse prête, ce sera possible. D’ici-là… prions !

Mardi 14                          2ème sujet : le salut du peuple juif                                                 Marc 3.1-6 | Ps 140

« Quelle profonde sottise » de s’attacher plus aux interdits du shabbat qu’à la compassion pour un homme souffrant, dit le commentateur dans LeGuide. Sottise, oui, parce que des accusateurs de Jésus n’avaient d’autre objectif que de lui nuire. Mais ne généralisons pas trop vite. Le respect des règles du shabbat est loin d’être une sottise. Nous, chrétiens, faisons trop vite fi des multiples prescriptions qui jalonnent la vie de juifs pratiquants. Être « maître du shabbat » ne signifie pas le vider de sa substance. En nous déliant des 613 commandements rabbiniques, nous avons perdu la saveur et l’utilité d’un jour véritablement férié comme l’est le shabbat. Prions pour que le peuple juif fidèle se fortifie dans l’observance de ses traditions.

Mercredi 15                                    3ème sujet : l’Unité de l’Église                                       Marc 3.7-12 | Ps 141

Le ministère de guérison de Jésus, que l’Église a repris à son compte à l’exemple des apôtres, est de loin l’aspect le plus spectaculaire de l’action du saint Esprit. Il attire les foules, c’est normal. C’est un des lieux où les diverses confessions chrétiennes peuvent se retrouver. En tous cas elles s’accordent sur son importance. Pourtant ce ministère est bien souvent négligé. Il me semble qu’il ne tient pas une bien grande place dans le dialogue œcuménique. Prions pour que ce ministère retrouve la vitalité qu’il avait dans les premiers siècles de l’Église.

Jeudi 16                               4ème sujet : l’avènement de Jésus                                         Marc 3.13-19 | Ps 142

A l’évidence, le chiffre douze rappelle les douze tribus d’Israël. Il n’y a aucun « goy » parmi les disciples que Jésus « veut ». Ce terme du v. 13 est étrange. On lui préférerait « choisit ». Je vois dans ce mot la volonté de Jésus de faire de son peuple non seulement des observants fidèles de la loi, mais des disciples. Avec une mission différente de celle du peuple d’Israël : proclamer et prendre autorité sur les démons. Bien sûr, la Parole est aussi proclamée dans la synagogue, et on y prie pour la guérison. Mais l’élargissement au monde, aux « goïm » que prendra la mission des disciples devenus apôtres est la grande nouveauté de la volonté du Seigneur. Elle annonce la nouveauté de sa venue, objet de notre prière.

Vendredi 17                                                    La croix                                                 Marc 3.20-35 | Ps 143

On comprend les restrictions des responsables religieux, et de sa famille, à l’égard de Jésus. Ses miracles et ses enseignements étaient enthousiasmants, mais ce qui sort trop du « normal » inquiète. Prudence légitime qu’il faut avoir encore aujourd’hui face aux manifestations de l’Esprit : les dérives existent. Nous n’avons évidemment, plus aucune raison d’avoir ces doutes envers Jésus. Mais à l’époque, cela l’a conduit à la croix. Le péché contre le Saint Esprit est le refus d’admettre que Jésus, sur la croix, porte nos péchés et non sa propre culpabilité comme ses accusateurs le pensaient. 

Samedi 18              UConfession de foi de St Pierre        L’Église et les sacrements              Ézéchiel 1 | Ps 144

Une vision n’est « que » ressemblance, Ézéchiel le souligne sans cesse. En effet, comment décrire la gloire de Dieu, que l’on ne peut voir sans mourir, autrement que par des images ? Les visions qui nous sont parfois données dans la prière sont indispensables pour entrevoir la réalité de la présence de Dieu. Elles ne sont pourtant « que » ressemblance, signes pour diriger nos regards vers l’action de Dieu en nous et dans l’Église. Puissent-elles être « vues » par le peuple fidèle, et conduire nos paroisses et communautés dans la direction où l’Esprit veut aller (v. 20). Le pain et le vin de la Cène, l’hostie consacrée, ne sont-ils pas de la même manière « à la ressemblance » du corps de Christ sur la croix ? Réalité matérielle d’une présence réelle qui nous fait vivre. 

Aujourd’hui commence la semaine de prière pour l’unité des chrétiens.

Rédacteurs : Catherine et Bruno Boudier

Tout jeune, en 1957, j’ai été nommé par mon évêque responsable de la JEC (Jeunesse Étudiante chrétienne) pour le diocèse de Versailles. Comme, je crois, dans toute équipe d’Action Catholique nous commencions la réunion par une écoute de la Parole de Dieu ; en fait toujours le passage d’Évangile de la messe du jour, et nous nous posions la question : qu’est-ce que le Seigneur me dit pour ma vie aujourd’hui ?

Lundi 20 janvier (livret de prière p. 17)               1er sujet : le Réveil des églises                      Ézéchiel 2 | Ps 145

« N’aie pas peur. . . » - « Tu ne craindras pas . . . ». Il y a souvent un tel décalage entre ce que nous avons reçu de Dieu par sa Parole, entre ce que nous tentons de vivre et ce que nous voyons dans le monde que la tentation peut être de se replier sur soi ou sa communauté. Or le Seigneur nous dit de ne pas avoir peur de vivre ouvertement et d’annoncer sa Parole : « Tu leur diras : ainsi parle le Seigneur Dieu », et cette Parole nous la connaissons, nous la méditons tous les jours. L’Esprit nous aide à l’annoncer avec discernement.

Mardi 21                                    2ème sujet : le salut du peuple juif                                        Ézéchiel 3 | Ps 146

Je bénis le Seigneur de m’avoir fait rencontrer des guetteurs, des prophètes, qui ont pu m’alerter dans la conduite de ma vie, m’aider à m’orienter. Je pense à St François, à Don Helder Camara, à plusieurs anciens de l’U.P. et actuellement au Pape François. Mais leur parole est exigeante et souvent je me sens dans la cohorte des « rebelles ». Que le Seigneur nous garde dans la communauté de ceux qui écoutent, méditent sa Parole et la vivent, lui font porter du fruit.

Mercredi 22                                  3ème sujet : l’unité de l’Église                                           Ézéchiel 4 | Ps 147

La note de la TOB au sujet des jours où le prophète Ézéchiel doit rester couché, parle de la durée du schisme entre Juda et Israël, la rupture de l’Unité du peuple de Dieu. En ce jour où nous prions pour l’Unité visible du corps du Christ ce passage nous montre notre péché, le drame actuel de notre division. Que ce jour soit consacré à la prière de repentance, pour nous conduire vers des gestes concrets, en particulier pour cette semaine de l’Unité.

Jeudi 23                                 4ème sujet : l’avènement de Jésus                                          Ézéchiel 5 | Ps 148

Nous avons connu, il y a bien longtemps…, une Église triomphante, des temples, des églises, les lieux de culte pleins et fervents. Sans parler des causes, nous constatons des assemblées éparses et des jeunes absents. Sommes-nous dans ce petit ‘’reste’’ dont parle le prophète (et qui au retour de l’exil fera revivre Israël) ? Nous vivons dans l’Espérance, nous savons que, à la fin Dieu est vainqueur. Nous proclamons, comme dans la liturgie de toute messe : « Nous attendons ta venue dans la Gloire ».

Vendredi 24          La croix             Usemaine de l’unité des chrétiens, 1er jour                    Ézéchiel 6 | Ps 149

Quelles sont les idoles de notre époque ? Bien évidemment la domination, le pouvoir, la possession, l’argent… et chacun d’entre nous tente de les combattre. Il en est aussi d’autres plus subtiles : les statues, icônes, croix, bibles… quand elles ne sont pas reconnaissance et adoration de Celui qu’elles évoquent. Et enfin ces idoles que nous vénérons dans le secret et que chacun peut discerner. Peut-être est-ce aussi s’idolâtrer soi-même que de se considérer comme digne de faire partie du ‘’reste’’.

Samedi 25                 UConversion de St Paul              L’Église et les sacrements                Ézéchiel 7 | Ps 150

« C’est la fin » « Malheur jamais vu » et la liste des fléaux, des punitions, des drames s’égrenne… jusqu’à la fin du verset 27 :Ils connaîtront que je suis le Seigneur. Seule note d’espérance. Il est facile d’appliquer ces drames à notre époque où une vingtaine de conflits épouvantables se déroulent dans l’indifférence de presque tous, sauf des marchands d’armes dont le chiffre d’affaire bat des records (la France est au cinquième rang mondial). Nous pouvons faire le parallèle avec l’Apocalypse ; après toutes les catastrophes et châtiments, vient la conclusion de la Révélation « Je viens bientôt ».

C’est l’Espérance et la prière de notre communauté.


Date de création : 12/02/2020 @ 18:12
Dernière modification : 12/02/2020 @ 18:12
Catégorie : FP 2019-2020
Page lue 34 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^