Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer Feuille de prière 2018-2019

Fermer liturgie

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 164765 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Feuille de prière 2018-2019 - FP 2018-19, 17+18

UNION DE PRIERE

     Maison de Boissier, 19 r. de la Calade, 07800 CHARMES SUR RHONE

              tél. + télécopie 04 75 60 85 51, uniondepriere@gmail.com

                 CCP : France : 6 649 68 P Lyon ; Suisse : 14-761280-9

Rédacteur : Matthias Helmlinger

Lundi 7 janvier (livret de prière p. 5)                                                                              Matthieu 5.27-37 | Ps 125

Karl Barth a écrit sur le mariage. Depuis Jésus, il doit être réponse à un appel de Dieu. La civilisation occidentale a inventé les relations sexuelles « jetables », qui n’engagent à rien. Le résultat ? L’être humain est devenu un produit « jetable ». Jean-Paul II a écrit que l’homme et la femme sont menacés par « l’insatiabilité ». « C’est-à-dire ils sont appelés à une union toujours plus intense, mais le risque est de vouloir supprimer les différences et cette distance inévitable qu’il y a entre les deux. » Je viens de citer le pape François.[1] Qui prend le temps de lire de tels livres, des livres si riches, synthétisant les questions que se posent les couples et les pasteurs qui les accompagnent, et les réponses que donne la Parole de Dieu ? Sommes-nous prêts à nous jeter dans la prière, dans la lecture de tels livres, pour ne pas devenir « jetables » ? Pour nous encourager à lire ce livre, encore une citation : « le rejet des déviations de la sexualité et de l’érotisme ne devrait jamais nous conduire à les déprécier ni à les négliger. L’idéal du couple ne peut pas se définir seulement comme une donation généreuse et sacrifiée, où chacun renonce à tout besoin personnel et se préoccupe seulement de faire du bien à l’autre sans aucune satisfaction. Rappelons qu’un véritable amour sait aussi recevoir de l’autre, qu’il est capable de s’accepter comme vulnérable et ayant des besoins, qu’il ne renonce pas à accueillir avec sincérité et joyeuse gratitude les expressions corporelles de l’amour à travers la caresse, l’étreinte, le baiser et l’union sexuelle ».[2] Notons dans notre texte de ce jour : « Jérusalem, la ville du Grand Roi ».

Prions : Oh Jésus, Roi des Juifs, toi qui as su vivre la proximité des femmes sans les tromper, viens visiter nos relations humaines hommes-femmes !

Mardi 8                                                                                                                      Matthieu 5.38-42 | Ps 126

« Œil pour œil, dent pour dent » est le principe même de la justice humaine. Avoir utilisé cette phrase de l’Ancien Testament contre les Juifs, c’est déjà un indice de notre antisémitisme. Ce principe « œil pour œil, dent pour dent » est symbolisé par la balance, qu’on trouve sur les frontons des tribunaux : la peine doit être proportionnelle au dommage infligé à la victime. Sans un minimum de droits, sans tribunaux, la vie en société n’est plus possible. C’est la loi de Lamek, descendant de Caïn qui prend le dessus : « j’ai tué un homme pour une blessure » (Gn 4.23). Le 8 juillet 2012, un jeune pasteur de l’Eglise Réformée de France, Eric de Putter, a été assassiné dans sa maison, sur le campus universitaire de la faculté de théologie protestante de Yaoundé, parce qu’il avait dénoncé la corruption. Sept ans après, il n’y a toujours pas eu d’enquête.

Prions : Père, tu veux des tribunaux pour qu’un minimum de vie sociale soit possible, et tu veux aussi que nous pardonnions à ceux qui nous font du tort ; aie pitié de l’Eglise dans le monde actuel ; convertis ceux qui utilisent le droit pour opprimer.

Mercredi 9                                                                                                                 Matthieu 5.43-48 | Ps 127

Les chrétiens persécutés peuvent nous aider à comprendre ces paroles de Jésus. Hae Woo, chrétienne de Corée du Nord, a vu sa fille mourir de faim. Son mari a été mis en camp de rééducation (les images satellites permettent de voir ces camps en fonction aujourd’hui). Son mari a amené tellement de codétenus à la foi qu’il a été torturé tant et plus. Quand Hae-Woo a enfin pu le visiter, elle n’a pas compris que c’était son mari qu’on lui amenait, tellement la privation de nourriture et les tortures l’avaient défiguré. Les gardiens ont dû lui dire : « c’est votre mari, Madame ! ». Hae-Woo est elle-même devenue croyante en Jésus, a été elle aussi torturée en détention. Aujourd’hui libre, ayant survécu par la puissance de Dieu, elle dit qu’elle est prête à dire à tous ses tortionnaires : « je vous aime », si elle les rencontre un jour. Quand Hae-Woo témoigne, on la voit à la fois pleurer, tellement les souvenirs de tant de souffrances sont réels, mais aussi rayonner la foi, rayonner un amour qui vient d’En-Haut, du Père qui est « parfait » comme dit Jésus. Il y a un peu plus de cinquante ans, combien de chrétiens en Occident n’ont-ils pas été édifiés par le témoignage de Richard Wurmbrand (Juif messianique roumain) ? Il disait à ses tortionnaires : « les saints prient pour ceux qui les tourmentent », « le sang de Jésus-Christ m’a lavé de tous mes péchés et peut vous laver aussi »[3]

Prions : Père, tu as envoyé ton Fils pour nous faire devenir parfaits comme toi, gloire à toi.


 

Jeudi 10                                                                                                                        Matthieu 6.1-6 | Ps 128

Ton Père, qui voit dans le secret te le rendra (v. 6) Tout ce que Jésus dit est suspendu à cette certitude : j’ai un Père qui me voit, quand personne ne me voit. D’une manière ou d’une autre, cette certitude est le socle de toute vie chrétienne. « D’une manière ou d’une autre », car certains n’ont pas eu de père, ou très peu, ou préfèrent l’oublier ; le mot « père » n’évoque donc rien de bon pour eux. Je leur recommanderais le film « Le chemin du pardon » qu’on peut acheter à partir de 7€ en DVD. Ce film reprend un livre : « La cabane », où le rôle de Dieu le Père est joué par une nounou noire, celle-là même qui consolait avec un bon goûter et une grosse bise sur la joue, ce jeune garçon devenu adulte. L’amour transcendant du Père…, il faut qu’il soit le socle de notre vie. Il a tellement de tendresse… ! 

Prions : Je crois que Ton Esprit, Père prie en moi – Abba, papa…, au nom de Jésus !

Vendredi 11                                                                                                                 Matthieu 6.7-18 | Ps 129

Roland de Pury, Marc Boegner, Karl Barth, Benoît XVI, le cardinal Barbarin et tant d’autres ont écrit sur le Notre Père. Voici ce qu’écrit Louis Dallière concernant la demande « que ton nom soit sanctifié » :

« Tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés. Cela est vrai, absolument… la persécution qui s'exerce contre l'Eglise de Jésus, aux premiers comme aux derniers temps, est constante, de tous les jours. Elle n'est pas cantonnée seulement dans les jours où il y a des martyrs qui meurent. Elle a lieu tous les jours. La persécution ne s'exerce pas seulement contre quelques membres de l'Eglise, choisis pour le martyre : elle s'exerce contre tous, sans exception. L'Eglise de Christ est semblable à son maître. S'ils ont persécuté le Maître, ils persécuteront aussi les disciples. L'Eglise de Christ est une Eglise de l'amour. La persécution sert à accroître l'amour, le pardon, l'humilité, la patience, en ceux qui ont mis leur foi en Jésus. La persécution est le raffinage de la foi. Nul ne peut garder l'or pur de la foi s'il n'accepte de se soumettre au raffinage. La persécution est indispensable pour l'accroissement numérique de l'Eglise, Elle met les choses en pleine lumière. Elle dévoile les desseins secrets des cœurs. Elle sépare d'un trait net la fausse religion, celle qui persécute, de la vérité de Christ, celle qui supporte en priant. Quand Saul de Tarse a vu Etienne à genoux, priant : « ne leur impute pas ce péché ! », il a commencé de comprendre où était la vérité ! On dit tant de choses, dans un sens comme dans l'autre. Tout est si embrouillé. Les âmes ne savent où aller pour être sauvées. Quand l'Eglise est persécutée constamment, et en tous ses membres ; quand en même temps, elle est dans la paix, la joie, la patience, alors les âmes les plus sceptiques commencent à s'éveiller de leur torpeur. Dans les premiers comme dans les derniers temps, la vérité de l'Eglise de Christ se démontre dans la souffrance. Le Réveil, c'est la constitution parfaite de l'Eglise des derniers temps. Les uns aimeraient y venir parce qu'il y a un orgueil caché à vouloir marcher dans toute la vérité de Dieu. D'autres chercheraient une jouissance dans leur vie d'Eglise, dans leur culte, dans les charismes. Mais n'iront jusqu'au bout que ceux qui accepteront le point essentiel : être persécutés pour Christ. Passer pour fous, pour tout de bon. Etre méprisés dans le monde tout court, et être méprisés encore plus cruellement dans le monde religieux. N’avoir plus de moyen de prouver qu'on a raison. Etre jugés injustement. Ne pouvoir que se taire. Avoir le cœur déchiré par ses plus proches au plus profond de soi. C'est là-dessus que se fait l’appel de Christ, Ceux qui aiment Jésus s'engagent maintenant, de plus en plus nombreux, par ce chemin-là. Ceux-là sont les matériaux avec lesquels Christ bâtît l'Eglise des derniers temps. Ceux-là sont, par nature, des pécheurs indignes, convaincus de leur indignité totale. Pour eux, Christ sera tout. Et savez-vous le merveilleux secret ? Leur vie sera marquée quand même au signe de la vraie joie. »

Samedi 12                                                                                                                 Matthieu 6.19-24 | Ps 130

Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon (v. 24). Les états aujourd’hui ont-ils une marge de manœuvre par rapport à Mammon (la finance) ? N’ont-ils pas tous renoncé à leur souveraineté dans ce domaine ? Les pays les plus endettés ne sont-ils pas ceux qu’on appelle « pays riches » ? Comment des dettes aussi exorbitantes comme celle des Etats-Unis, de la Chine, de la Russie, de la France pourront-elles être remboursées, si ce n’est en semant toujours plus le chaos pour pouvoir toujours plus piller ? Je pose ces questions pour montrer ma perplexité et non pas pour asséner des vérités. Babylone, qui d’après Ap 17-18, est ce système financier basé sur le commerce est ivre du sang des saints et des témoins de Jésus (Ap 17.6).

Prions : Jésus, viens, viens vite, beaucoup des tiens souffrent jusqu’à la mort à cause de l’emprise de Mammon sur les nations. Ne tarde plus. Maranatha.

Rédactrice : Françoise Lovsky

Nous sommes au milieu des foules de Galilée, de la Décapole, de Jérusalem, de la Judée et de la Transjordanie. Elles suivent Jésus (Mt 4.25). Jésus s'adresse par des enseignements aussi bien aux sages et aux savants qu'aux plus petits. Son don d'orateur s'illustre par des images de la vie quotidienne d'une telle simplicité qu'elles s'imposent avec force et  évidence. Le problème n'est pas le savoir mais surtout le vivre. Il nous dit ce que nous devons faire et ne pas faire. Le but est de mettre en pratique Ses paroles.


Lundi 14 janvier (livret de prière p. 11)                Rechercher l'essentiel                        Matthieu 6.25-34 | Ps 131

Images :         Oiseaux du ciel - lys des champs - herbe

Ne pas faire : Ne vous inquiétez pas. Jésus commence par ce conseil qu'il répète encore à la fin pour souligner que ce sont les nuages qui perturbent notre foi. Le soleil, lui, est que notre Père céleste sait ce dont nous avons besoin. Nous ne sommes pas orphelins ! Nous lui sommes chers. Ne valez vous pas plus… ? 

Faire : Nous pouvons Le prier « Donne nous aujourd'hui notre pain de ce jour ». L'essentiel est de chercher le Royaume de Dieu et sa justice qui est la Vie, dès ici bas sur terre et pour l'éternité. Le Royaume de Dieu et sa justice, c'est-à-dire se comporter pour « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ».

* Seigneur, merci d'être Notre Père du ciel. Que ta création est belle !

* C'est à Toi qu'appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire.

Mardi 15                              Avec nos frères, comment se conduire                              Matthieu 7.1-6 | Ps 132

Images : Paille-poutre, chiens, perles - cochons.

Ne pas faire :  Ne pas juger. Nous ne voyons que l'extérieur. Juger est très différent de discerner ; c'est trop souvent condamner et exclure. Si nous sommes honnêtes avec nous même, et non pas hypocrites, nous connaissons notre propre faiblesse. Juger c'est enfoncer le frère plutôt que de lui tendre la main. Il s'agit bien du frère. Quant à ceux qui ne sont pas nos frères, aux moqueurs, aux faussaires, aux faux prophètes, menteurs déguisés, ne pas gaspiller ni brader les trésors et  les perles du Seigneur (chiens et cochons étaient considérés impurs).

Faire : Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant les uns les autres comme Dieu aussi en Christ vous a pardonné (Eph 4.32)

* Père, je sais que Tu m'as pardonné en Christ.

* Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés.

Mercredi 16                          Avec nos frères, comment se conduire                            Matthieu 7.7-12 | Ps 133

Images : Pain - pierre / poisson - serpent.

Ne pas faire :  Avoir deux poids et deux mesures avec mon prochain.

Faire : Encore une fois, il s'agit du Père qui est aux cieux et nous sommes ses enfants. Que peut-Il nous donner sinon de bonnes choses ? Il nous exhorte comme un père exhorte ses enfants. Puisque notre prochain a le même père, il est un alter égo, Jésus nous donne la règle d'or : ce que tu veux pour toi, fais le aux autres. C'est la loi et les prophètes (v. 12). Résumé des plus précis, des plus clairs et des plus brefs.

* Jésus, donne moi la force et la persévérance pour que j'agisse ainsi.

* Je te le demande, je cherche, je frappe à ta porte pour obtenir ton aide.

Jeudi 17          2 types de voies, 2 genres de prophètes, 2 sortes de disciples           Matthieu 7.13-23 | Ps 134

Images : Porte étroite - chemin / moutons - loups / raisin -  épines - figues - chardons / arbre - fruit.

Ne pas faire :  Ne pas suivre les moutons déguisés en loups. Ils instrumentalisent Ton nom et font le mal.

Faire : Curieusement, on accède d'abord à la porte qui mène ensuite au chemin. D'abord la porte. Choisir la porte c'est choisir le chemin. Une porte si étroite « qu'il est difficile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille ! » Jésus est la porte. Il est aussi le chemin, la vérité et la vie. Si quelqu'un entre par moi, il sera sauvé (Jn 10.9). Vous reconnaitrez ces trompeurs d'une part à leurs fruits, d'autre part, parce qu'ils franchissent la large porte et suivent le chemin le plus large.

*Seigneur, Que ma vie sanctifie Ton Nom.

*Que Ton Nom soit sanctifié sur la terre comme aux cieux !

Vendredi 18                 semaine de l’unité des chrétiens, 1er jour                        Matthieu 7.24-29 | Ps 135

                                           Deux options, choisir d'être disciple

Images : Maison - roc – pluie - torrent - vent - sable.

Ne pas faire : Je mène ma vie comme ça me chante. C'est ma vie !

Faire : Dieu, Tu es mon Rocher et je veux construire ma vie sur cette certitude. Moïse chante l'Eternel et L'appelle Rocher : Je proclamerai le Nom du Seigneur... Il est le Rocher (Dt 32.3-4). De même Samuel : L'Eternel est mon rocher, ma forteresse, mon libérateur (2 S 22.2).

* Seigneur, ne me laisse pas être stupide, insensé, fou  et entrer en tentation, je veux Te suivre.

* Délivre moi du mal en me donnant la force de mettre en pratique ton enseignement.

 

Samedi 19                                     L'autorité du Royaume                                           Matthieu 8.1-13 | Ps 136

Les foules étaient étonnées, stupéfaites, ébahies de son enseignement. Elles descendent de la montagne et continuent de suivre Jésus.

Miracles : On passe des images aux miracles. Une collection de 14 miracles. Deux rencontres, d'abord, celle d'un lépreux et celle d'un romain. Les deux premières rencontres sont celles d'un homme mort-vivant et d'un ennemi.

  Un lépreux exclu jusqu'à sa mort du village et de la ville. Exclu des prières et du Temple. Il est impur. Le centurion, lui, est surtout un ennemi, un occupant, de surcroit militaire, soldat déjà bien gradé. Jésus entend leur appel au secours. Ils savent, eux, « demander, chercher, frapper » ils savent à qui ils s'adressent: le lépreux se prosterne devant Jésus, le centurion n'ose déranger Jésus et L'accueillir chez lui.

Ne pas croire :  Que Jésus fait des miracles, des prouesses pour se gagner les foules. Si Jésus illustre ses paroles avec des images, quand Il guérit et purifie, c'est uniquement par amour. C’est ce qui explique pourquoi Il dit : Garde toi de dire mot à personne (v. 4).

Croire : Croire que ces deux miracles sont les signes du Royaume des cieux. Pour tous, y compris lépreux et centurion. Croire que Jésus annonce ce Royaume avec autorité. La foule le voit et le constate ! Le centurion est un homme sous autorité et Jésus d'autorité dit au lépreux : « sois pur » et au centurion : « qu'il te soit fait selon ta foi ».

Le lépreux, sous l'autorité du prêtre, sera déclaré pur et à nouveau admis partout d'où il était exclu. Non seulement guéri mais aussi purifié.

Jésus aime ces deux hommes, le lépreux, qu'Il touche et le centurion qui L'étonne. Jésus l'admire ! Le centurion a compris que Jésus est sous l'autorité de Dieu. Le Royaume est annoncé au peuple d'Israël et au-delà du peuple d'Israël à tous, exclus ou issus des Nations.

* Seigneur, merci pour Ton peuple, Israël et l'Eglise qui viennent de l'est et de l'ouest et que Tu invites à Ta table.

* Avec Abraham, Isaac et Jacob. Je n'en suis pas digne. Augmente ma foi si faible.



[1] La joie de l’amour, éd. Artège, p.119 (6,90€)

[2] ibidem, p.120-121

[3] Sermons au cachot, éd. Paulines, 1972, p.127-128


 


Date de création : 07/01/2019 @ 08:47
Dernière modification : 07/01/2019 @ 08:47
Catégorie : Feuille de prière 2018-2019
Page lue 300 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^