Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer Enseignements

Fermer Feuilles de prière 2021-2022

Fermer Vidéos

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 294277 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Feuilles de prière 2021-2022 - FP 2021-22, 21+22

­Feuilles de prière n° 21 + 22                    du lundi 7 au samedi 19 février 2022                  Rédacteur : Emmanuel Gyan

                                          UNION DE PRIERE

    Maison de Boissier, 19 r. de la Calade, 07800 CHARMES SUR RHONE

                      +33 475 608 551      uniondepriere@gmail.com

                CCP : France : 6 649 68 P Lyon ; Suisse : 14-761280-9

Dates des retraites (sauf restrictions sanitaires)

Suisse romande du vendredi 29 avril à 18h. au dimanche 1er mai à 17 h.

Charmes du mardi 16 août à 16 h. au dimanche août 22 à midi, (préretraite dès le jeudi 11 août à 9h)

 

Lundi 7 février (livret de prière p. 31)               Le réveil des Églises Romains 1.18-32 | Ps 48

La semaine dernière nous avons commencé à lire ensemble l’épître aux Romains, et Serge Martorana nous a commenté les deux premières péricopes du premier chapitre. Juste après les salutations épistolaires d’usage, Paul commence son argumentaire avec une grande énergie, en décrivant sans détour le jugement de Dieu sur le péché des femmes et des hommes de son époque. La racine du mal est l’adoration de l’homme corruptible, d’animaux, comme une idolâtrie coupable. En nommant leurs pratiques sexuelles dépravées, Paul ne dévoile rien de secret, et ne peut même pas être taxé de diffamation, puisque non seulement les gens ne s’en cachaient pas, mais même ceux qui les savaient contraires à la volonté de Dieu approuvaient ceux qui s’adonnaient à ces pratiques. Et cette perte de la référence au bien et au mal, folie érigée en sagesse (v. 22), est à la source de toutes les autres déviances (v. 29). Et Dieu non seulement laisse faire, mais permet que chacun « reçoive en lui-même le salaire de son égarement ». Cela ne résonne-t-il pas fortement avec le regard que nous pouvons porter sur le monde dans lequel nous vivons ?

Prière : Seigneur, c’est toi que nous voulons adorer, et non une créature. Nous te demandons pardon pour notre folie humaine et nos faux raisonnements qui nous font parfois ériger en sagesse notre inclination au péché. Ne nous abandonne pas à nos passions, mais délivre-nous du mal. Amen.

Mardi 8                                           Le salut du Peuple juif              Romains 2.1-16 | Ps 49

Toujours avec ce ton de tribun épistolaire (en le lisant ne l’entend-on pas tonner ?), c’est l’hypocrisie qui est dénoncée. C’est la discordance entre ce qui est dit (« tu ne devrais pas faire cela, ce n’est pas bien ») et ce qui est fait (« mais moi je le fais quand même ») qui est vertement critiquée. On entend quasiment une imprécation contre celui qui juge avec un cœur partagé. Une attitude qui devrait le pousser à la repentance. Elle est décrite comme une insulte à la bonté et à la patience de Dieu (v. 4). La référence à la Loi devait être une interpellation (provocation ?) pour les Juifs de son époque, puisqu’il valorise ceux qui font le bien sans la Loi, par rapport à ceux qui « prétendent » la pratiquer et font l’inverse. Mais il y a une bénédiction pour ceux qui font le bien, conformément à la Loi (v. 10).

Prière : Seigneur, nous te demandons la grâce d’un cœur entier, qui mette ta Parole en pratique. Nous prions pour le peuple d’Israël, et particulièrement ceux qui s’appliquent à l’observation de tes commandements, pour que tu renouvelles en eux un cœur sincère qui recherche le bien.

Mercredi 9                             L’unité visible du Corps de Christ    Romains 2.17-29 | Ps 50

La propre justice de l’homme qui s’autocongratule. Qui se croit au-dessus des autres, car il s’estime dépositaire d’une connaissance ou une révélation, alors qu’il fait le contraire de ce qu’il enseigne. Qui peut dire qu’il n’a jamais été tenté dans ce sens ? Le problème est double : cette hypocrisie est un blasphème contre Dieu, et tout manquement remet en cause l’acceptation par Dieu de l’obéissance au reste de la Loi, comme la circoncision par exemple. Ce à quoi Dieu regarde, c’est au cœur obéissant, qui met en pratique la loi, plutôt que celui qui dit qu’il le fait. L’argumentaire est d’ailleurs le même que celui des Apôtres et en particulier de Pierre, lors du premier concile de Jérusalem (Ac 15.7–11), qui aboutit à ne pas exiger la circoncision (physique) des non-Juifs qui se tournent vers Dieu. Car le cœur obéissant, ou la circoncision du cœur, est une grâce de Dieu qui suscite même la louange de Dieu (v. 29).

Prière : Seigneur, nous prions pour que tu fasses entrer tous tes bien-aimés dans l’unité de ceux qui sont circoncis de cœur, et qui obéissent à ta Parole.

Jeudi 10                          L’avènement du Seigneur et la résurrection Romains 3.1-8 | Ps 51

Dans cette partie de l’épître Paul pourfend les hérésies au corps à corps en faisant à la fois les questions et les réponses :

Hérésie

Contre-argumentation

Si c’est la circoncision du cœur qui compte, le fait d’être Juif ou non n’a plus de valeur.

Les juifs sont dépositaires de la révélation de la Loi.

Si la foi m’est donnée par grâce, c’est la faute de Dieu si je ne crois pas, donc Dieu ne m’est pas fidèle si je suis condamné.

Tout homme est pécheur devant Dieu, et Dieu est donc juste dans son jugement.

La justice de Dieu se révèle par contraste avec le péché humain, donc Dieu ne devrait pas se mettre en colère à cause de mon péché.

Dieu est juste et a l’autorité de juger le monde.

Le fait que je sois menteur fait éclater la vérité de Dieu, donc je n’ai pas à être jugé.

Puisque Dieu change le mal en bien, je peux faire du mal pour qu’il en résulte du bien.

Ces propos ne correspondent pas à la pensée de Paul et sont donc condamnables.

Prière : Seigneur, accorde-nous la grâce d’accepter ta parfaite justice, et de refuser de tordre la vérité par de faux raisonnements. Toi seul est digne de recevoir la louange, la gloire et la puissance, et de juger le monde quand tu paraîtras.

Vendredi 11                                             La Croix                        Romains 3.9-20 | Ps 52

On arrive au point culminant de l’argumentaire de Paul dans la disqualification de l’auto-justification ou de la justification par la Loi. Si même l’observance persévérante de la Loi ne peut justifier le Juif circoncis, qui donc peut être justifié ? Superlatif inversé : ni le Juif, ni le non-Juif, c’est-à-dire, personne. Et il cite les Ecritures à feu nourri, à l’appui d’un réquisitoire sans appel : Ps 14.1–3, où Dieu cherche un homme juste, et n’en trouve « pas même un seul » (passage répété dans le Ps 53.2–4), Ps 5.10, où David vitupère contre le « gosier ouvert » de ses adversaires, et dénonce leurs paroles venimeuses dans le Ps 140.4, ainsi que leurs malédictions (Ps 10.7), et encore la séparation que les fautes d’Israël placent entre eux et Dieu dans Es 59.7–8. Et pour finir le Ps 36.2, qui décrit l’absence de crainte de l’Eternel devant les yeux du méchant « qui se voit d’un œil trop flatteur pour reconnaître son crime et le détester ». Cette accumulation de citations a pour objectif de dépouiller toute velléité de défense, de possibilité de voir soi-même juste, y compris en ayant mis tous ses efforts dans l’obéissance à la Loi.

Prière : Seigneur Jésus, Fils de Dieu, Sauveur, prends pitié de nous, pécheurs.

Samedi 12                                   L’Église et les sacrements         Romains 3.21-31 | Ps 53

Après le passage d’hier qui porte à la repentance, une bonne nouvelle : un salut est possible, indépendamment de la loi. C’est le texte socle de la doctrine de la justification par la foi, par la grâce, c’est-à-dire gratuite pour le pécheur, payante pour Dieu, et dont le montant est le sang de Jésus-Christ, victime expiatoire pour ceux qui croient en lui, amen ! Dieu est donc juste car il juge justement le péché en le condamnant, il est même bon et indulgent puisqu’il « laisse impunis » les péchés pendant le temps de sa patience, et, comble de l’amour, il justifie celui qui croit en lui, en le dispensant de toute punition ou de tout sacrifice, comme le dit Es 53.5 : La punition qui nous donne la paix est tombée sur lui. Et cette espérance est pour les Juifs et pour les non-Juifs.

Prière : Seigneur, comment te remercier pour cet amour si immense et si gratuit ? Que tu donnes ton Fils en expiation pour nos fautes. Garde nous dans la louange, la reconnaissance et la joie en Toi.

 

Lundi 14 (livret de prière p. 37)     Le réveil des Églises par la conversion authentique Romains 4.1-12 | Ps 54

Paul anticipe la contradiction qui pourrait venir des Juifs dès le verset 31 du chapitre 3 : Si tous sont justifiés par la foi, la Loi est-elle nulle ? Là encore, il va parler aux Juifs le langage qu’ils comprennent en faisant l’exégèse du premier testament. La rhétorique du texte de la Thora dans Gn 15.6 : Abram eut confiance en l'Eternel, qui le lui compta comme justice implique que c’est la confiance (donc la foi) qui est récompensée par la justification de Dieu. David, qui est identifié comme juste aux yeux de l’Éternel malgré son péché, se réjouit de la remise de sa transgression, alors qu’il aurait mérité l’application d’une sentence. Il préfigure par-là la foi dans un salut qui efface la sanction liée à la faute. Et en troisième exemple, toujours Abraham, à qui la promesse est faite avant sa circoncision, ce qui par la temporalité démontre que ce n’est pas la circoncision (donc l’obéissance à la Loi) qui a pour fruit la promesse, mais bien sa confiance en Dieu. Avec pour conséquence l’ouverture du bénéfice de cette confiance à tous les incirconcis !

Prière : Seigneur, merci pour ton salut ouvert à tous ceux qui croient. Renouvelle en nous la foi.

Mardi 15               🕎 Pourim Qatan Le salut du Peuple juif            Romains 4.13-25 | Ps 55

Dans ce passage Paul enfonce le clou. Et il se focalise sur notre père à tous dans la foi, la figure d’Abraham. En effet si la promesse de Dieu était la conséquence de l’observance de la Loi, elle pourrait être considérée comme un dû, comme le salaire de l’obéissance. Donc la foi dans la promesse de Dieu serait vaine. Dieu promet indépendamment de toute obéissance à la loi, puisque Abraham en est le dépositaire avant même sa circoncision, en « Espérant contre toute espérance ». C’est donc que sa foi seule est récompensée par l’accomplissement de la promesse. Et ainsi Abraham est la figure initiale de tous les croyants par la foi, une préfiguration de nous tous, qui croyons en Jésus mort pour nos fautes et ressuscité pour manifester notre justification (v. 25).

Prière : Seigneur, merci de nous accueillir parmi tes enfants, comme tu as choisi la descendance d’Abraham. Nous te remercions pour sa foi, qui a tenu malgré les évidences. Renouvelle en nous la foi d’Abraham.

Mercredi 16        ☦️ Mercredi des Cendres         L’Unité visible du Corps de Christ    Romains 5.1-11 | Ps 56

Dois-je commenter ce texte monumental ? Chers frères et sœurs, aujourd’hui j’y renonce. Je vous propose tout simplement de relire la péricope encore une fois, lentement. 

Prière : Prions ce texte en remplaçant « nous » par « je », en savourant en esprit l’unité de tous ceux qui contemplent la grâce de Dieu manifestée en Jésus-Christ.

Jeudi 17                                       L’avènement du Seigneur         Romains 5.12-19 | Ps 57

Paul oppose et développe la différence entre les conséquences d’un seul péché (celui d’Adam), qui entraîne la condamnation d’un grand nombre de pécheurs, et la conséquence de la justification de tous par Jésus-Christ, qui acquitte un grand nombre de fautes. Même si la Loi amplifie, par un effet de loupe, l’incapacité de l’homme à faire le bien, la grâce de Dieu efface toutes les transgressions, annulant la condamnation. « Là où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé ». Et la vie éternelle supplante la mort.

Prière : Seigneur, que toute la gloire te soit rendue pour ta victoire sur le péché et sur la mort, qui nous ouvre les portes de la vie éternelle.

Vendredi 18                                             La croix                   Romains 5.20-6.14 | Ps 58

On sent dans la structure du texte, qui oscille entre argumentation et contre-argumentation, que le propos s’est forgé à la flamme de la contradiction de ses contemporains, avec force coups de marteau. En particulier, il apporte une espérance à ceux qui, lucides envers eux-mêmes, pouvaient penser que si tous sont pécheurs, et que nous sommes justifiés par la foi, il n’est pas possible d’arrêter de pécher. Paul s’attarde dans une démonstration du fruit de la grâce dans le cœur du croyant, où la mort avec Jésus et la résurrection avec lui, manifestée par le baptême, libère le croyant de l’emprise du péché. Et cette liberté donne le pouvoir au croyant de résister à la tentation. 

Prière : Seigneur, merci pour ta mort sur la croix. Sois glorifié pour ta résurrection qui nous montre que la mort n’est pas la fin de tout, et que dès maintenant tu nous donnes la force de te suivre, de t’obéir, et de résister à la tentation. Amen.

Samedi 19                                   L’Église et les sacrements         Romains 6.15-23 | Ps 59

La grâce de la justification par la foi n’est pas un prétexte pour demeurer dans le péché. Car si en effet nous pouvons être « esclaves de l’injustice et de l’impureté », Jésus nous donne la capacité d’être « esclaves de la justice », c’est-à-dire de désirer le bien dans l’obéissance à sa Parole. Est-ce à dire que nous ferons le bien à chaque fois ? Non, car cette sainteté, cette capacité à faire le bien, nous est ouverte sous la forme d’une « progression vers la sainteté » ayant pour « fin la vie éternelle » (v. 22). Nous sommes donc, par le salut en Jésus-Christ, libres d’entrer dans cette voie de progrès.

Prière : Seigneur, garde nous sur ce chemin de sainteté.


Date de création : 06/02/2022 @ 09:25
Dernière modification : 06/02/2022 @ 09:27
Catégorie : Feuilles de prière 2021-2022
Page lue 343 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^