Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer Feuille de prière 2018-2019

Fermer liturgie

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 154196 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Feuille de prière 2018-2019 - FP 2018-19, 35+36

UNION DE PRIERE

     Maison de Boissier, 19 r. de la Calade, 07800 CHARMES SUR RHONE

              tél. + télécopie 04 75 60 85 51, uniondepriere@gmail.com

                 CCP : France : 6 649 68 P Lyon ; Suisse : 14-761280-9

Rédacteur : Christian de Tonnac

Lundi 20 mai (livret de prière p. 17 ou p. 129)                                                               1 Corinthiens 15.35-50 | Ps 90

Alors, comment cela va-t-il se, passer !? Cette question nous brûle parfois. Ce n’est pas à vous de connaître les temps et les moments (…) mais vous recevrez le Saint Esprit et (...). Les Actes (1.7s) nous rapportent des réponses qui sont des déplacements et des appels : déplacés de cette question compréhensible mais sans réponse actuellement, Dieu nous appelle à entrer dans la vie de l’Esprit. Est-ce ton cas ? L’Esprit fait vivre, ne crains rien.

Prière : merci pour ce que la nature nous dit de Toi et pour Ton Esprit qui me sort de moi-même et de mes doutes et nous (r-)éveillent à Ton Royaume qui vient. « Que Ton œuvre apparaisse à Tes serviteurs » Ps 90.16.

Mardi 21                                                                                                                  1 Corinthiens 15.51-58 | Ps 91

Il y a peu de temps, des amis gitans me disaient : « Frère, nous avons entendu les trompettes ! Quelle bénédiction ! Elles annoncent le grand œuvre de Dieu qui ressuscite les morts (voir la prière juive dans notre Livret de prière III - mardi I). Il y aura bien un avant et un après. La victoire sur la mort, et recevons la victoire (v. 57)

Prière : « (…) car Tu es mon refuge ô Eternel -Tu fais du Très Haut ta retraite, aucun malheur ne t’arrivera » Ps 91.9.

Mercredi 22                                                                                                                      1 Corinthiens 16 | Ps 92

L’Eglise, ce sont les relations, soulignait A. Maillot. Et même si Paul ne connaît ni les temps ni les moments où Apollos fera... ce que Paul attend de lui ! Ils restent en relation et se croiseront pour des projets de soutien et de diffusion. Leur unité en Jésus les garde des explosions fraternelles ! Que de frères et sœurs nommés dans ces lignes ! Elle est belle, l’Église avec celles et ceux qui servent ‘la cause’ comme on disait et se dévouent. As-tu cette passion ?

Prière : « Les justes fleurissent (…) Ils croissent (…) plantés dans la maison de l’Eternel » Ps 92.13, Maranatha (v. 22) : le Seigneur vient.

Jeudi 23                                                                                                                                   1 Samuel 1 | Ps 93

La vie à plusieurs n’est pas facile, ni à Corinthe ni à Silo. Ici les deux épouses d’Elqana sont en tension entre elles, surtout celle (Penina) qui a le bonheur d’être mère : que lui manque-t-il ? La foi. Anne l’a et sa prière la pousse au bout d’elle-même. Alors la prière du cœur est entendue par Dieu, Anne se laisse conduire par l’Esprit. Le couple concevra le petit Samuel.

Vendredi 24                                                                                                                      1 Samuel 2.1-11 | Ps 94

Le petit Samuel est-il sacrifié en se retrouvant coupé de sa mère, de ses parents ? Il obéit, il suit son chemin en découvrant en Dieu son Père. Petit, il devient un instrument qui sera pour une part une consolation pour le prêtre Eli du fait de ses deux fils charnels qui le plongeront dans des turpitudes.

Quant à Anne, elle n’est que reconnaissance et entre plus avant dans le plan de Dieu par ce cantique (qui a inspiré Marie mère de Jésus dans le Magnificat). Comme le psalmiste, elle s’est attendue à Dieu. Dieu tient parole. 

Prière : « Quand je dis : ‘Mon pied chancelle’, ta Bienveillance, Eternel, me sert d’appui » Ps 94.18.

Samedi 25                                                                                                                        1 Samuel .12-36 | Ps 95

Le sombre attachement d’un père à ses fils n’est pas juste (v. 29) : Eli est interpellé par un prophète sur son éloignement de Dieu. La transmission de la prêtrise, d’un ministère est comme la succession apostolique : elle ne requiert que la foi. S’il y a des déficiences, Dieu suscite d’autres personnes. N’est-ce pas exactement ce qui se passe ici ?

Prière : Donne-nous de participer aux œuvres justes de Ton peuple dans l’Église tentée comme moi de composer avec les plaisirs et les avantages du monde. « Les sommets des montagnes sont à Lui. La mer, Il l’a faite (…) » Ps 95.8, 11. Entrerons-nous dans Son repos ? Aide-moi à déjà entrer dans le repos de ce shabbat.


 

Rédacteur : Christian Jullien

Lundi 27 mai                                                                                                                           1 Samuel 3 | Ps 96

« Parle Seigneur, ton serviteur écoute ». Eli a su donner un bon conseil à Samuel. Alors qu’il aurait pu être jaloux du fait qu’un jeune garçon soit ainsi distingué par Dieu. Ne nous arrive-t-il pas de transformer cette parole en « Ecoute Seigneur, ton serviteur te parle » ?

Nous remarquons que Dieu appelle d’abord Samuel à trois reprises. La voix a une intonation tellement humaine que Samuel se méprend, croyant entendre le prêtre. Ces appels demandent une réponse et une écoute attentive. On n’écoute pas Dieu de manière distraite. De son côté la Parole a une grande énergie : elle réveille ceux qui dorment.

Mardi 28                                                                                                                           1 Samuel 4.1-11 | Ps 98

L’armée d’Israël a subi deux défaites consécutives, et la seconde est pire que la première malgré l’Arche de l’Alliance apportée en renfort. Elle a été capturée par les Philistins et les deux fils d’Eli sont morts au combat. La prophétie reçue par Samuel se voit ainsi accomplie.

Pourtant l’Arche avait été apportée avec grand espoir et sous les acclamations et les chants de triomphe. Mais l’on n’avait pas consulté l’Eternel. L’Arche avait été enlevée de son lieu et portée comme on le ferait d’une idole. Cette attitude ne nous ferait-elle pas penser au veau d’or ? En quelque sorte on cherchait à utiliser l’Eternel, lui qui nous veut à son service.

Mercredi 29                                                                                                                     1 Samuel 4.12-22 | Ps 99

Le messager qui arrive depuis le champ de bataille a l’apparence d’un rescapé de la catastrophe. Vêtements déchirés, visage couvert de terre. Il est semblable à un homme marquant le deuil d’un proche. En même temps, par le rôle qu’il joue, il est presque comme un messager apportant un message de l’Eternel.

Eli meurt, mais sa belle-fille accouche d’un fils au nom prémonitoire « Pas de gloire » ou « Où est la gloire ? », car, dit-elle, « la gloire est bannie d’Israël. » Signalons que le terme « bannie » est fréquemment traduit ailleurs par « déportée ». Pourtant le Seigneur n’abandonne pas son peuple.

Jeudi 30 (livret de prière p. 128)                                                                                                        Ps 110 | Ps 47

Ce Psaume est cité par Jésus dans les trois premiers Evangiles. Mais il est aussi mentionné dans les Actes et longuement dans l’Epître aux Hébreux (1.13 et chap. 7). Jésus a voulu faire comprendre à ses auditeurs que le Messie qu’ils attendent est Fils de Dieu. Les apôtres ont de leur côté annoncé que le Messie Fils de Dieu était Jésus lui-même. L’auteur de l’épitre aux Hébreux développant le v. 4 Tu es sacrificateur pour toujours à la manière de Melchisédek présente  Jésus comme le sacrificateur par excellence. C’est lui seul qui a offert une fois pour toutes, en sa personne, le sacrifice pour le péché. Il est notre salut.

Vendredi 31                                                                                                                            1 Samuel 5 | Ps 100

La prise de l’Arche de l’Alliance par les Philistins est pour eux un trophée embarrassant. Elle a été placée dans le temple de l’idole Dagon. Mais il ne peut y avoir cohabitation. L’idole ne peut tenir debout en sa présence. Elle s’en trouve même expulsée avec pertes et fracas, tête et bras brisés. Les habitants des bourgades qui accueillent successivement l’Arche subiront eux aussi de graves dommages physiques. On croirait y voir un épisode des plaies d’Egypte, lorsque le Pharaon s’opposait au départ des Hébreux. Dieu est fidèle.

Samedi 1er juin                                                                                                            1 Samuel 4.1-18 | Ps 101

Nous assistons à une sorte d’Exode de l’Arche. D’ailleurs les Philistins eux-mêmes évoquent l’endurcissement du Pharaon qui refusait le départ des Hébreux. Ils le comparent à leur propre obstination à vouloir garder l’Arche en leur pouvoir et aux plaies qu’ils subissent en conséquence. Ils décident alors, dans une sorte de repentir de laisser aller l’Arche. Les deux vaches qui tirent le char sur lequel elle se trouve prennent alors sans hésiter le chemin d’Israël. Dieu veut encore manifester sa présence au milieu des siens.


Date de création : 20/05/2019 @ 22:27
Dernière modification : 20/05/2019 @ 22:27
Catégorie : Feuille de prière 2018-2019
Page lue 79 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^