Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer Feuille de prière 2018-2019

Fermer liturgie

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 131993 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Feuille de prière 2018-2019 - FP 2018-19, 11+12

UNION DE PRIERE

     Maison de Boissier, 19 r. de la Calade, 07800 CHARMES SUR RHONE

              tél. + télécopie 04 75 60 85 51, uniondepriere@gmail.com

                 CCP : France : 6 649 68 P Lyon ; Suisse : 14-761280-9

Rédacteur : Pascal Veillon

Lundi 19 novembre (livret de prière p. 69)                        1er sujet de prière                         Jean 11.47-57 | Ps 87

Caïphe craint que l’enseignement de Jésus et les signes qui l’accompagnent convertisse trop de monde. Avant de préconiser la solution radicale (l’élimination d’un homme), peut-être a-t-il adressé à Dieu une prière disant : « Seigneur, fait que le peuple ne se laisse pas tromper par ce rabbi, éloigne de nous le danger qu’il représente par les mouvements de foules qu’il provoque ». C’est l’inverse de notre prière pour le réveil des Eglises ! Pourtant, quand nous demandons que la parole du Christ convertisse nos contemporains, nous avons la même préoccupation que Caïphe : que le peuple de l’Eglise ne se laisse pas tromper par les effets pervers de la modernité, que les dangers qui menacent l’Eglise soient écartés. Et nous prions : « Seigneur, que la parole de Jésus pénètre dans nos cœurs et les foules se joignent dans la louange et l’adoration. »

Mardi 20                                              2ème sujet de prière                                                       Jérémie 30 | Ps 88

Par un mystérieux hasard, le commentaire des prophéties de ces trois prochains jours m’avaient été confiés par la rédactrice du livret de lectures quotidiennes de La Ligue pour la Lecture de la Bible « LeGuide ». Je vous en livre quelques éléments Si vous n’êtes pas abonné(e) à la brochure, vous pouvez lire tout le texte sur : www.leguideenligne.com.

Pour prier le deuxième sujet, retenons le v. 22 : vous deviendrez un peuple pour moi, et moi, je deviendrai Dieu pour vous. C’est une manière résolument positive de définir en quoi Israël est « peuple élu ». La phrase est au futur, elle place ce peuple devant sa responsabilité : si l’élection est entièrement une initiative divine, elle se construit dans la fidélité du peuple. Ainsi sommes-nous, chrétiens, au bénéfice de la grâce mais responsables d’en faire une vie dans l’amour.

Mercredi 21                                        3ème sujet de prière                                                   Jérémie 31.1-20 | Ps 89

Nous sommes presqu’au début de l’année ecclésiastique qui commence le premier dimanche de l’Avent. Symboliquement, cela nous rapproche de Rosh Hachana, premier jour de l’année juive. Que tous les verbes au futur que contient cette prophétie soient comme des vœux de bonne année qui fondent en nous une confiance pleine de joie et d’espérance ; le Seigneur « nous aime d’un amour d’éternité » (v. 3)

Jeudi 22                                                4ème sujet de prière                                           Jérémie 31.21-40 | Ps 90

Sur un mur, un graffiti proclamait : « une autre fin du monde est possible ». Il fait écho au v. 17 : « ton avenir est plein d’espérance ».

On peut comprendre le graffiti de deux manières opposées. Soit de façon optimiste et idéaliste : le progrès de la science et des sociétés humaines vont remplacer la fin du monde biblique, apocalyptique. Soit de façon réaliste : il est déjà trop tard pour éviter les conséquences dramatiques du réchauffement climatique, de la pénurie pétrolière et du pouvoir des populistes, nous avons besoin d’une espérance qui ne vient pas des humains mais de Dieu. C’est bien sûr cette espérance-là qui nous habite quand nous prions pour l’avènement de Jésus-Messie.

Vendredi 23                                                    La croix                                                  Jérémie 32.1-25 | Ps 91

La décision de Jérémie est absurde. Acheter un bien immobilier alors qu’il sait, et qu’il prophétise, que le pays courre à sa perte est insensé. Dans ces situations, il faut plutôt tout vendre et fuir en emportant ce qui peut être pris avec soi. Jérémie, malgré sa clairvoyance, est jusqu’à la fin resté solidaire de son peuple. Il n’a pas fui, et finalement a vécu l’exil en Egypte. Cette attitude nous rappelle la confiance que nous devons mettre dans la parole prophétique, même si elle ne nous convient pas. Quand Jésus a annoncé sa mort sur la croix aux disciples, ils n’ont ni compris, ni accepté ce qui leur semblait absurde et insensé. C’est pourtant par cette « défaite » que nous obtenons le salut.

Samedi 24                                          L’Eglise et les sacrements                                   Jérémie 32.26-44 | Ps 92

Quand on prie pour l’Eglise, on le fait avec le v. 42 : …je fais venir sur eux tout le bonheur que je décrète en leur faveur. Mais on ne peut le faire qu’après avoir lu les v. 30 à 35. L’histoire de l’Eglise n’est pas glorieuse. Que d’infidélités, d’erreurs, de divisions, de reniements. Et l’histoire de ma vie est aussi émaillée de tant de choses qui contrarient mon Seigneur. Combien notre prière doit s’appuyer sur la promesse divine : je vais les restaurer (v. 44). Comme nous prions dans le psaume 23 : Il restaure mon âme.

 

Lundi 26 novembre (livret de prière p. 75)                                1er sujet de prière                              Jérémie 33 | Ps 94

Le réveil des Eglises est-il une chose inaccessible que nous ne connaissons pas (v. 3) ? On peut le dire quand on se désespère de l’inertie des autorités ecclésiastiques, de l’apathie des paroissiens, ou d’entreprises d’évangélisation que nous considérons être plus des gesticulations humaines que des œuvres de l’Esprit. Pourtant, le réveil de l’Eglise, ça existe. Beaucoup d’entre nous ont vécu le réveil charismatique et en ont goûté les fruits délicieux. Et nous avons entendu parler du réveil gallois, du réveil coréen, etc., etc. Heureusement que prier le premier sujet nous permet de voir poindre notre convalescence (v. 6) et nous fait murmurer, ou proclamer, Mais non ! je suis plein d’amour pour eux et je vais les rétablir (dernier verset du chapitre).

Mardi 27                                    2ème sujet de prière                                                                 Jérémie 34 | Ps 95

La situation dans laquelle cette prophétie est prononcée fait froid dans le dos (v. 1). On se croit dans la Syrie actuelle, ou, car ce n’est guère moins dramatique, dans l’interminable conflit israélo-palestinien. Jérémie prophétise que cette situation désespérée tire son origine d’un problème éthique : le non-respect de la mise à plat des états de servitude (Dt 15.12). Quand nous prions pour le salut du peuple juif, peut-être pourrions-nous intercéder pour que le peuple juif d’aujourd’hui, et l’Etat d’Israël, respectent le droit et la justice. Pas en nous plaçant en juges. Les sociétés et les gouvernements des nations sont tout autant, et souvent davantage empêtrés dans la corruption et le bafouement des droits humains que le peuple juif. Mais combien il est important que Fidélité et Vérité se rencontrent, Paix et Justice s’embrassent (Ps 85.11) !

Mercredi 28                                   3ème sujet de prière                                                            Jérémie 35 | Ps 96

L’obéissance aux traditions est-elle une vertu ? La persistance des divisions dans l’Eglise provient en grande partie de cette conviction. On se sent si bien dans ce que l’on a toujours vu et vécu : les chants, les liturgies (ou l’absence de liturgie), les organisations, les langages, les rites. Et on est si vite prêts à trouver détestables, voire condamnables les traditions « des autres ». Ce ne sont pas les traditions qui sont vertueuses. Peu importe qu’elles varient d’une Eglise à l’autre. L’important, c’est la fidélité et l’accueil du prochain différent, comme ce qui s’est passé dans le temple de Jérusalem autour des Rekabites. Nous pouvons donc prier pour que chaque chrétien sur cette terre vive sa foi fidèlement et la transmette à ses descendants. Cela certes maintiendra les différences entre les confessions, mais cela protégera aussi chaque Eglise de la dissolution dans une société sans convictions, indifférente. Et, de fait, unira les Eglises.

Jeudi 29                                            4ème sujet de prière                                                 Jérémie 36.1-19 | Ps 97

Les prophéties de Jérémie que Baruch lit au Temple, nous les connaissons. Elles sont parfois accusatrices, parfois apaisantes. L’Apocalypse aussi est un mélange de condamnations terribles et de visions réconfortantes autour du trône de Dieu. Nous prions pour la venue de Jésus dans la gloire en sachant qu’elle est autant condamnation de notre monde, du péché et de la mort que délivrance et entrée dans la vie éternelle promise par Dieu. Les paroles de Jérémie avaient une visée immédiate : l’espoir que le roi se repente et modifie ses choix politiques. Si l’Apocalypse et la prière du quatrième sujet nous projettent dans la fin des temps, nous savons que nous sommes déjà dans les derniers temps. Cette prière nous engage à changer de comportement et à réfléchir à notre préparation pour l’avènement du Seigneur.

Vendredi 30                                             La croix                                                       Jérémie 36.20-32 | Ps 98

Le mépris du roi pour les prophéties de Jérémie fait penser au mépris des chefs juifs et de Pilate lorsqu’ils crucifient Jésus. Le rouleau des prophéties renaîtra pour prouver qu’on ne fait pas taire Dieu. La résurrection révèle la vanité de toute pensée qui nie que, sur la croix, le Messie est glorifié.

Samedi 1er décembre                          L’Eglise et les sacrements                                           Jérémie 37 | Ps 99

En relisant le traitement cruel et indigne que le roi fait subir à Jérémie, en ce jour où nous prions pour l’Eglise, nous pouvons penser spécialement aux sœurs et frères persécutés dans tant de pays. Le but des persécutions et de faire taire le témoignage chrétien, de l’enfouir dans les oubliettes de la prison et de la torture. Nous savons qu’au contraire elles stimulent la foi et le témoignage de celles et ceux qui l’endurent. Mais ils ont besoin de notre prière, de notre attention soutenue pour pouvoir résister.


Date de création : 16/11/2018 @ 11:38
Dernière modification : 16/11/2018 @ 11:38
Catégorie : Feuille de prière 2018-2019
Page lue 136 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^