Union de prière

Fermer Présentation

Fermer Maison Boissier

Fermer Charte

Fermer Feuille de prière 2018-2019

Fermer liturgie

Archive

Fermer Biographie

Fermer Ecrits de Louis Dallière

Fermer Etudes des Retraites

Calendrier
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 3 membres


Connectés :

( personne )
Visites

 154200 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Feuille de prière 2018-2019 - FP 2018-19, 09+10

UNION DE PRIÈRE

     Maison de Boissier, 19 r. de la Calade, 07800 CHARMES SUR RHÔNE

              tél. + télécopie 04 75 60 85 51, uniondepriere@gmail.com

                 CCP : France : 6 649 68 P Lyon ; Suisse : 14-761280-9

Rédactrice : Catherine LOUVET

Lundi 5 novembre (livret de prière p. 57)                                                                                      Jean 8.48-59 | Ps 76

Job 30.1-14 : Etre humilié, être la risée des autres, c’est aussi ce qu’a vécu Jésus. Cependant Jésus ne s’est moqué de personne, il a mis en lumière le cœur des uns et des autres par son intimité avec le Seigneur.

Quand on se moque de nous est-ce vraiment toujours à cause de notre foi et du Seigneur ? N’est pas plutôt parce que, comme Job, nous nous sommes nous même moqués, nous avons nous-même humilié ?

Seigneur, donne-moi non pas tant de me moquer que d’encourager ; donne-moi non pas tant de me sentir humilié que d’accepter Ta correction au travers de l’autre ; donne-moi non pas tant d’humilier que de voir en l’autre ton précieux enfant.

Mardi 6                                                                                                                                       Jean 9.1-12 | Ps 77

Job 30.15-31 : « J’espérais la lumière et les ténèbres sont venues ». Seigneur où est-tu ? C’est le cri de nos cœurs au plus profond de l’épreuve. C’est aussi le cri de Jésus sur la croix : Eli, Eli, lama sabachthani. Et pourtant Dieu était là. Dieu est là dans toutes nos épreuves, dans toutes nos ténèbres. Il vient, Il est là et Il reste.

Merci Seigneur parce que tu demeures avec chacune et chacun de nous, tu ne t’enfuis pas quand viennent les difficultés ou les épreuves ou la maladie. Donne-nous de rester, nous aussi, avec toi.

Mercredi 7                                                                                                                         Jean 9.13-23 | Ps 78.1-39

Job 31.1-15 : Qu’est ce qui règne dans mon cœur ? Comme Job, donne-nous Seigneur de faire un pacte avec nos yeux. Que nos regard ne se posent pas sur ce qui pourrait nous souiller. Car vois-tu, Seigneur, je suis, nous sommes, le temple du Saint Esprit. C’est toi par ton Esprit qui vient en nous, habiter en nous pour toujours.

Merci Seigneur, de l’amour inconditionnel que tu as pour nous. C’est cet amour qui nous aide à chercher jour après jour ta présence. C’est parce que tu crois en nous que peu à peu nous élevons nos cœurs vers toi et que nous devenons plus exigeants envers nous-même. Donne-nous de faire autant que d’être, et d’être autant que de faire.

Jeudi 8                                                                                                                            Jean 9.24-34 | Ps 78.40-72

Job 31.16-32 : Job en énumérant à haute voix ses actes, ne se justifie pas forcément, il semble plutôt chercher à trouver s’il a bien été cohérent entre ce qu’il disait et ce qu’il faisait. Cette loi de Dieu qui lui a été transmise l’a t-il bien mise en pratique ?

Seigneur, vois mes actes, mes paroles, et regarde si je suis sur une mauvaise voie et conduis moi dans la voie de la justice.

Vendredi 9                                                                                                                                Jean 9.35-41 | Ps 79

Job 31.33-40 : Mentir, voilà, le mot est lâché ! Si j’ai menti, même là Dieu reste avec chacun, comment pourrait-il nous quitter ? N’a t-il pas promis qu’il resterait avec nous ? Et c’est justement Sa présence qui va nous aider à quitter nos ténèbres pour laisser entrer en nous Sa lumière. N’est ce pas le début de cette semaine de méditation ? « J’espérais la lumière et les ténèbres sont venues ». Il suffit d’une parole vraie de ma part pour chasser toutes les ténèbres.

Jean 8.12 : Jésus dit : je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

Seigneur Jésus tu es la lumière du monde qui éclaire les ténèbres. Donne-moi de t’accueillir dans ma vie.

Samedi 10                                                                                                                                Jean 10.1-10 | Ps 80

Jean 14.1-14 : Ne pas se troubler ; croire en Dieu et croire en Jésus ; pas d’uniformité (il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père). C’est dans le cœur que vient le trouble ou plutôt que nous laissons entrer le trouble. Mais si la place est remplie par la présence de Dieu en Jésus, le trouble, l’inquiétude ne peut s’y loger. Nos cœurs remplis par l’amour du Père, manifesté en Jésus Christ, nous permet aussi de rester ouverts, car même dans l’éternité Dieu sera toujours encore au-delà de ce que nous pensons.


 

 

Lundi 12 novembre (livret de prière p. 62)                                                                                                Jean 10.11-21 | Ps 81

Jean 15.1-17 : Retranché ou émondé ? Porter du fruit ou être sec ? Être jeté au feu et brûler, ou recevoir ce que l’on demande au Père ; porter du fruit et glorifier le Père ? Il nous faut continuellement choisir ce que nous voulons vivre. Et tout est toujours relatif à notre volonté de laisser Christ grandir dans nos vies. Alors Seigneur pour aujourd’hui je te redis que c’est Toi que je choisis.

Mardi 13                                                                                                                                 Jean 10.22-30 | Ps 82

Jean 15.18-16.4 : Qu’il est bon d’être dans ton intimité, Seigneur, de vivre dans ta présence tout près de Toi. Cela se complique quand tout à coup les autres font intrusion dans cette intimité. Parce que c’est vrai, quand tu vis en nous, cela finit par se voir. Et il faut apprendre à être témoin, à être dans le monde mais pas du monde. Et viennent les moqueries, les railleries… Que notre réponse soit de te rester attaché et de continuer de porter du fruit à ta gloire.

Mercredi 14                                                                                                                             Jean 10.31-42 | Ps 83

Jean 16.4-15 : Jésus dit : Il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais si je m’en vais je vous l’enverrai. Si c’est avantageux, Seigneur, c’est qu’il y a plus à vivre ? Ce vide que laisse ton retour auprès du Père fait de nous des acteurs à part entière de ta grâce. Par le Saint Esprit nous sommes appelés à être, à faire, à dire, en ton Nom. Seigneur que ta foi en nous est grande !!!

Jeudi 15                                                                                                                                   Jean 11.1-16 | Ps 84

Jean 16.16-33 : « Demandez et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite » Que pourrais je demander pour que ma joie soit parfaite ? En fait, avec le temps qui passe, je me rends compte que ce que je « veux » change et gagne en profondeur. Merci Seigneur de ce que tu ne te « précipites » pas à me donner ce que mon cœur te « demande ».

Vendredi 16                                                                                                                            Jean 10.17-27 | Ps 85

Jean 17.1-26 : « Nous sommes immortels » chantait un groupe il y a quelques années. Oui l’Eternité nous est offerte par le sang de Jésus. Par Lui, nous pouvons nous tenir dans la présence du Père, dans son intimité. C’est là que l’Esprit Saint vient nous remplir et nous fait appeler Dieu PAPA.

Samedi 17                                                                                                                              Jean 10.28-46 | Ps 86

Job 32.1-22 : Eliahou se met en colère contre les uns et les autres. Contre les amis de Job parce qu’ils se regardaient comme justes. Contre Job qui se disait juste « plus que Dieu » (dit l’hébreu). Dans les deux cas, ce qui enflamme la colère d’Eliahou réside dans le fait de se dire juste : soit parce que c’est une parole que les amis de Job s’appliquent à eux-mêmes en toute suffisance, soit parce que c’est Job qui se place au-dessus de Dieu.

Seigneur donne nous de recevoir Ta justice, qu’elle nous revête comme un manteau car c’est une grâce que tu nous fais.


Date de création : 09/11/2018 @ 11:01
Dernière modification : 09/11/2018 @ 11:01
Catégorie : Feuille de prière 2018-2019
Page lue 268 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^